La stratégie du nom

D'architecture anticonformiste, les villas s'imposent volontiers comme l'antithèse de l'académisme qui règne encore en maître dans les milieux urbains de la fin du XIXe siècle. Tout est bon pour se singulariser, à commencer par l'attribution d'un nom. Baptiser une villa est un acte important, le nom est le seul élément qui permet de la situer. Pour preuve, on ne mentionne sur les courriers envoyés à ses occupants que le nom du destinataire, le nom de la villa et celui du quartier où elle se trouve. Sans mention de nom de rue ni de numéro, les facteurs doivent parfois déployer des talents de détectives pour que les plis parviennent à leurs destinataires. Pour cette raison, ils tiennent des registres recensant tous les noms et permettant de situer chaque villa. Afin d'éviter toute éventuelle confusion, l'administration des postes veille soigneusement à ce qu'un même nom ne soit pas attribué plusieurs fois dans un même quartier. D'abord inscrit sur une plaque de bois fixée ou suspendue près de la barrière ou grille d'entrée ou sur la façade principale, le nom de la villa ne cesse ensuite d'être annoncé de différentes manières. Ainsi lorsque est élevée la première génération des villas du Parc, les noms sont couramment inclus dans des céramiques décoratives, nécessairement fabriquées sur demande par des artisans.