Boyer André

Maître architecte, qualifié en 1644 de conducteur des travaux de fortifications de Brouage.
Il paraît avoir travaillé comme architecte d'exécution à la reconstruction du château de Saujon (1639-1644), pour le cardinal de Richelieu, et aux fortifications de Brouage, sous la direction de Pierre Lemaistre (dont il est le neveu), architecte du roi.
Selon un marché passé en 1641 avec Martin Bergeron, directeur général des fortifications de Brouage, d'Oléron et de Ré, il s'engage à réparer les moulins à eau et à vent dépendant des terres de Saujon et de Ribérou. Différents actes de 1644 le disent demeurer au château de Saujon, tout juste achevé. Il paye alors certaines sommes à des artisans et à des fournisseurs pour des travaux effectués lors de la construction de l'édifice. En 1658, il est qualifié d'entrepreneur des ouvrages de la réédification de la cathédrale Saint-Pierre de Saintes, chantier qu'il dirige en compagnie de Louis Lemastre, de 1649 à 1660, à la demande de Monseigneur de Bassompierre. L'année où le chantier de la cathédrale de Saintes prend fin, il passe une transaction avec Jean Houallet, maître architecte à Saintes, à propos d'un différend qui les opposait et qui avait donné lieu à un procès.
Il était le frère de Pierre Boyer, architecte et entrepreneur des fortifications du roi, qui testa à Saintes, en 1689. En 1675, André Boyer avait acheté des héritiers de Josias de La Tour la borderie de Montroy en Chaniers, où il semble s'être retiré sur la fin de sa vie.

Frédéric CHASSEBOEUF


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...