Frères Chassériaud

La photographie et la montgolfière : Les frères Chassériaud, professeurs au collège Zola, ont marqué plusieurs générations d'élèves. Sud-Ouest du 10/11/2004

Louis et Paul Chasseriaud, dans leurs disciplines respectives, sont toujours considérés par ceux qui les ont côtoyés comme des « éveilleurs d'esprit », dans le sens le plus noble du terme. Des pédagogues, transmettant leurs connaissances avec suffisamment d'adresse pour qu'il en reste quelque chose dans la tête des collégiens d'alors, adultes aujourd'hui.
Qui parmi eux a pu oublier le professeur de physique qui confectionnait une montgolfière en papier et la faisait s'envoler de la cour de l'école ? Ou le professeur de philo qui faisait sa classe dans les dunes, appareil photo en main ? Les deux sont éternels dans leur souvenir, image de passionnés qui ont fait résonner les murs de Zola de leur engouement pour la photo, l'aéronautique et l'espéranto.
Dès son adolescence, Louis s'est pris prend de passion pour la photographie. Il trouve tout naturellement en Paul, son frère aîné plutôt attiré par les sciences, un partenaire utile. Ils fabriquent ensemble le premier appareil à plaques de verre de Louis, avec lequel, dès l'âge de quatorze ans, il prend ses premiers clichés. Famille et amis servent de modèles. Des photos pleines d'émotion comme ce portrait de Paul en soldat, pris très précisément le 18 octobre 1914. Un portrait posé, en uniforme, du jeune homme qu'il était à vingt ans et qui ne présage en rien des horreurs de la Grande Guerre.
Louis a ainsi laissé une quantité impressionnante de témoignages photographiques, clichés pris entre 1910 à 1966 et avec lesquels nous pouvons suivre le déroulement des événements vécus par lui-même et ses proches.

Reporter. Les photos ne se limitent pas au cercle familial. Louis s'est voulu témoin de son époque. Il fixe sur pellicule le Tour de France, de passage à Royan en 1938, puis en 1947, l'incendie de la droguerie Tiébaud le 22 mai 1939 ou la réquisition des chevaux en septembre de la même année à Saujon. Les décombres de Royan bombardée en 1945 et la villa sinistrée de Paul ou encore la tempête de 1958 ont, entre autres événements été immortalisés par son objectif...
Louis Chasseriaud se révèle aujourd'hui un auxiliaire précieux dans l'étude de l'histoire du Collège Emile-Zola. Il témoigne à travers ses photos de la vie de l'établissement : clichés d'élèves, de pique-niques, de cours ou de remise de prix... Toutes ces images sont aujourd'hui préservées grâce au don de Nicole Bougrier, sa petite-nièce, au Fonds Audiovisuel de Recherche (FAR), association dont l'objectif est de collecter, pour le sauvegarder sur support numérique, le patrimoine audiovisuel local (1).
Louis Chasseriaud a intégré l'Institut collégial - le futur collège Zola -, en 1926, après avoir enseigné en Normandie. Il y fera toute sa carrière comme professeur de philosophie et comme professeur de français et de latin. Paul a débuté la sienne par un premier poste en Bretagne. Il rejoindra le collège peu de temps après son frère, au début des années 30 pour y enseigner la physique. Tous deux y resteront jusqu'à leur retraite à la fin des années cinquante.
Le premier laisse l'image d'un homme affable et curieux de tout. Le second celle, d'un professeur sérieux, voire austère, image un peu caricaturale qui ne reflète pas réellement sa personnalité. Car lui aussi était un passionné. N'importe quel engin capable de se soutenir et de se déplacer dans les airs attirait son attention.
Et l'espéranto, dans tout cela ? Sur la fin de sa vie professionnelle, Louis Chasseriaud s'était pris d'engouement pour cette langue internationale créée en 1887 par Zamenhof. Et toujours, en pédagogue averti, il en fit profiter ses élèves, organisant des cours et une exposition à la fête du Collège, en juin 1957.

 
Les frères Chassériaud
Remise des prix au collège Zola le 13 juillet 1932. 
Les frères Chassériaud portent la toge et la toque,
Paul à gauche , Louis au centre 
 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...