Jean Rattaud

Jean Rattaud, l'un des enseignants les plus appréciés de son temps, est décédé à presque 100 ans. Sud-Ouest du 13/10/2004

A la veille de fêter son centenaire, le collège Emile-Zola a vu disparaître l'une de ses figures les plus marquantes et les plus appréciées, l'un des plus anciens professeurs de l'établissement. Jean Rattaud, a quitté ce monde le 4 mai dernier, dans sa centième année, laissant un vide dans la petite communauté formée par ses anciens élèves.
L'homme a vu le jour le 21 juillet 1904 à Saint-Jean-d'Angély. D'origine modeste, petit-fils d'un cordonnier de Saint-Savinien, il fit ses études secondaires à Saintes, grâce à l'obtention de bourses. Nommé maître d'internat au tout nouveau collège de Royan, il passa dès lors sa licence de lettres à la Faculté de Bordeaux, ce qui lui permis d'être nommé dès 1927 professeur de français, latin et grec, à ce même collège de Royan. Il y dispensa jusqu'en 1943, un enseignement unanimement apprécié de ses élèves comme de ses collègues.
Expulsé par l'occupant. En 1943, durant l'Occupation par l'Allemagne nazie, il fut frappé d'une mesure d'expulsion de Royan et de la zone côtière par l'autorité occupante, laquelle le qualifiait de « militant socialiste dangereux ». Nommé alors à Saint-Jean-d'Angély, il participa activement à la Résistance et devint président du Comité angérien du Mouvement de Résistance Libération Nord. Appelé après la guerre à la Direction de l'information à Poitiers puis à Bordeaux, il fut ensuite nommé directeur des services culturels en zone française d'occupation en Allemagne. Plus tard, Jean Rattaud revint à l'enseignement au lycée de Saint-Germain puis au lycée Jean-Baptiste Say, à Paris. Mais il ne délaissa jamais tout à fait ses racines saintongeaises et la région de Royan à laquelle il avait, en 1936, consacré un ouvrage « Royan et les côtes de Saintonge, de Talmont à la Seudre », aujourd'hui très rare. Il séjournait régulièrement dans un hôtel à Saint-Palais.
Déjeuner sur la Seudre. C'est là que quelques-uns de ses anciens élèves, eux-mêmes pour la plupart à la retraite, reprirent contact avec lui. Durant quinze ans, chaque année, au début de septembre, un déjeuner sur les bords de la Seudre rassemblait autour de leur professeur et de son épouse Janine de nombreux anciens élèves, toujours admiratifs, échangeant anecdotes et photos de classe. Tous ont appris avec tristesse la disparition de Jean Rattaud, un maître et un ami, auquel se rattachaient les meilleurs souvenirs de leurs jeunes années au Lycée de Royan.

 
Classe autour de rattaud
Jean Rattaud (au centre) entouré de ses élèves
 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...