Guy Binot

Pierre Dugua de Mons, Gentilhomme Royannais

Dugua

Le livre retrace pas à pas la vie aventureuse de Pierre Dugua de Mons, gentilhomme saintongeais, né à Royan vers 1560, dans une famille noble, ralliée à la Réforme protestante. Sa jeunesse est marquée par la grande épreuve des Guerres de Religion auxquelles il prend part au service d'Henri de Navarre qui devient Henri IV.
La paix revenue, il entreprend, malgré l'opposition du ministre Sully, de redonner vie à l'ambition de la France de s'établir en Amérique du Nord, sur les terres découvertes au début du XVIème siècle par Verrazzano et Cartier. Nommé Lieutenant général en 1603 par Henri IV, il conduit en personne l'expédition qui, au prix de grandes souffrances, fonde les habitations de l'île Sainte-Croix en 1604 et Port-Royal en 1605, berceau de l'Acadie. Samuel Champlain y participe, en qualité de géographe et cartographe. En butte à de nombreuses difficultés et privé de son monopole commercial, seul moyen pour lui et ses associés de financer son projet, il délègue à Samuel Champlain la mission d'établir une nouvelle fondation sur le fleuve Saint-Laurent : Québec naît en 1608.
L'assassinat d'Henri IV, en 1610, qui marque le retour des affrontements entre catholiques et protestants, l'amène à renoncer à son titre de Lieutenant général en Nouvelle-France, en 1612. Gouverneur de Pons en Saintonge durant quelques années, il se retire, non loin de cette ville, en son château d'Ardenne où il meurt en 1628.

Pour cette oeuvre Guy Binot reçoit le premier prix litteraire des Mouettes 2004 histoires documentaires.

 
Binot2

Guy Binot reçoit des mains de Jean-Louis Foulquier le Prix des mouettes 2004 pour "Pierre Dugua de Mons, un gentilhomme Royannais"

 
Equipe

Un travail d'équipe...

 

Royan et la côte

Royanetlacote

Guy Binot, grâce à 200 documents iconographiques anciens, cherche à montrer le Royan du début de siècle, petite ville qui disparut subitement dans un terrible bombardement le 5 janvier 1945 et dont il ne reste rien, au moins dans sa partie centrale.
Les cartes postales, depuis leur apparition vers 1 880 jusqu'à la seconde guerre mondiale, permettent de faire revivre d'une manière différente et vivante tout ce passé, de comprendre cette ville dont la côte avec sa lumière, ses rochers et ses âges, est remarquable.
L'auteur nous entraîne dans cette cité, au charme indéniable, à une époque pas si lointaine mais déjà disparue.

 

Royan, port de mer

Portdemer

Royan voit souvent son image réduite à celle d'une station balnéaire, or son identité dépasse singulièrement celle de ses plages. Depuis les temps les plus anciens, la ville doit sa gloire et ses malheurs à son rôle de port, à l'entrée de l'estuaire de la Gironde. C'est cette tradition brillante que raconte et qu'illustre Guy Binot, la mémoire de Royan. Objet de disputes entre Français et Anglais, entre catholiques et protestants, entre Allemands et Alliés, le port, la ville et les habitants de Royan ont chaque fois beaucoup donné d'eux-mêmes. Jusqu'au terrible bombardement de 1945 dont l'auteur a découvert de nouvelles archives explicatives.
Havre du grand commerce girondin, point de départ pour la pêche hauturière à la morue, ville du fameux «Royan» pêché sur les bancs côtiers, base maritime lors de plusieurs conflits européens, point de passage et escale active de l'estuaire, magnifique rade de plaisance aujourd'hui, toutes ces traditions se complètent et se fécondent en une histoire des plus riches qui soit.

L'illustration de couverture est une reproduction de Royan 1910 par Samuel John Peploe (1871-1935). Membre du groupe des Fauves écossais, aux côtés de John Duncan Fergusson, il passe une partie de l'été 1910 à Royan en compagnie de son chef de file et y peint plusieurs toiles. Celles-ci montrent le port dominé par le celèbre Café des Bains qu'immortalisera Picasso par la suite. Collection Lord and Lady Irvine of Lairg.
Photographe Courtesy The Fine Art Society, London

 

Histoire de Royan et de la presqu'île d'Arvert

HistRoyan

C'est cette longue histoire, riche en événements de toutes sortes que Guy Binot retrace ici. On y retrouvera Roianum, villa gallo-romaine, la châtellenie disputée entre Anglais et Français, les portulans des marins d'autrefois, la place huguenote mise à sac après un siège douloureux, les dragonnades ou encore les Lumières que symbolise Cordouan...
Puis bien sûr les bains de mer, les casinos successifs, la "perle de l'Océan" avec ses modes, ses journaux, ses petits trains et son arrière-pays de forêts et de marais...
Enfin l'occupation, le bombardement, la libération et la reconstruction, jusqu'aux problèmes actuels de cette fin de siècle...
Grâce à une documentation large et précise, grâce aussi à la découverte de documents originaux inédits, il s'agit là de la première véritable Histoire de Royan et de la presqu'île d'Arvert.

Editions Le Croît Vif, Collection Documentaires, 1994.

Illustration de couverture : Affiche de Humbert de 1889 pour la promotion de Royan. Détail représentant le casino de Foncillon et le port. (Cliché Binot, collection Péroche).

 

En savoir plus : Biographie de Guy Binot

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...