Villa Olga

Oasis

**
Architecte(s) : Inconnu.
Adresse : 6 avenue Olga Date de construction : vers 1895 Entrepreneur : Henry Boulan Protections :
  • ZPPAUP

U ne tradition tenace, comme toutes les traditions, affirme que la villa Olga doit son nom au souvenir d'une princesse russe jeune et charmante, venue découvrir les joies de la vie aux bains de mer sur les plages de Royan, où elle aurait vécu ses premières aventures sentimentales. Peut-être faut-il voir, dans cette aimable légende, une conséquence du séjour qu'effectuèrent à Royan en août et septembre 1899 les princes Joanne, Gabriel, Constantin, Oleg, Igor, ainsi que la princesse Tatiana, enfants du grand duc Constantin Constantinovitch de Russie. Mais il n'y avait point de princesse Olga et la progéniture du Grand duc avait choisi de résider dans l'un des plus prestigieux chalets de Pontaillac et non sous les frondaisons du lotissement naissant de L'Oasis !

Signée par l'un des principaux entrepreneurs royannais de la Belle Époque, Henry Boulan (voir p.368), la villa a probablement été dessinée par d'autres mains, puisque ce dernier n'accepte de prendre ici que le seul qualificatif d'entrepreneur, contrairement à son habitude de s'octroyer volontiers le titre d'architecte entrepreneur. Noble dame enveloppée dans un manteau de briques rouges serties de pierres de taille, Olga a vu le jour dès la fin du XIXe siècle, sur une parcelle discrète du lotissement de L'Oasis. Cette situation inattendue contribue à alimenter la légende liée à la mystérieuse princesse qui lui aurait donné son nom.

Profitant d'un terrain en pente, la villa paraît s'affranchir du traditionnel soubassement réservé aux pièces de service, ce qui lui permet de jouir d'une pièce de réception qui fait mine d'être de plain-pied, alors que la porte d'entrée ne déroge pas à la règle, puisqu'elle est précédée de son obligatoire perron. Autre signe avant-coureur d'une évolution particulièrement spectaculaire quelques années plus tard, le corps de bâtiment principal est coiffé par un toit-terrasse. On y accède par un escalier contenu dans la frêle tour octogonale qui flanque le hall d'entrée et l'un des côtés de la façade principale. Pourvue de pans, alternativement traités en pierres de taille ou en briques, et couronnée par un rang de balustres, cette tour se lit comme le principal élément qui identifie la villa autour de laquelle plane toujours le mystère d'une légende que l'histoire aura - espérons-le - quelques scrupules à démentir, tôt ou tard.

Détails


Cliquer sur une image pour l'agrandir


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Recherche avancée 1900

Bouton recherche avancée widget

Recherche

la boutique de Royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...