Villa Musardise

Pontaillac n°1

**
Architecte(s) : Raoul Boulan.
Adresse : 16 avenue de la Grande Plage Date de construction : 1932-1933 Entrepreneur : Raoul Boulan Protections :
  • ZPPAUP

S eule villa du vaste quartier formé par la réunion du Parc et de L'Oasis à utiliser à ce point le garage automobile comme un vigoureux marqueur social, Musardise a vu le jour en 1932-1933, à la demande d'un quincaillier de Barbezieux nommé Fayol. Les briques émaillées de bleu, qui ornent notamment les baies des parties hautes sont trompeuses, car elles laissent volontiers supposer qu'il peut s'agir d'une œuvre de l'entrepreneur Maurice Senusson (voir p.382). Mais un œil averti aura vite fait de déceler un appareillage en dents d'engrenage plus grossier que ceux que le spécialiste local de la brique bleue avait l'habitude de réaliser. En fait, c'est à Raoul Boulan (voir p.369) que l'on doit Musardise, l'année où son père décède.

Seule œuvre à ce jour connue du dernier héritier de la puissante dynastie locale des Boulan, la villa est une sorte d'hymne aux traditions balnéaires. Son volume, des plus simples, la rattache à la typologie du chalet en dur, mâtinée de références rationalistes comme le prouve l'appareillage en opus rusticum de ses façades, ou encore ses toitures dont la pente est désormais faible pour recevoir une couverture de tuiles creuses, un matériau qui a alors le vent en poupe depuis que la tuile mécanique a été adoptée par les classes populaires.

Cependant, l'hommage presque trop parfait rendu aux traditions est totalement contredit par l'image improbable qu'offre la mise en scène des deux garages automobiles de la maison, à tel point qu'il a été longtemps permis de douter de leur authenticité. L'hypothèse d'un ajout contre la structure du soubassement était d'autant plus vraisemblable que cet édicule propulse la villa sur la rue et la prive de son intimité. De surcroît, leurs deux portes possèdent la marque des années 1950. Contre toute attente, les plans et devis dressés par Raoul Boulan prouvent le contraire. Prévus dès l'origine, les garages étaient dotés de deux portes différentes, et la terrasse qu'ils ont permis d'aménager possédait des garde-corps en bois et non d'aimables balustres en pierre, comme de nos jours.

Détails


Cliquer sur une image pour l'agrandir


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Recherche avancée 1900

Bouton recherche avancée widget

Recherche

la boutique de Royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...