Villa Ray-Pie

Parc n°3

*
Architecte(s) : Inconnu.
Adresse : 44 avenue des Semis Date de construction : années 1920 Entrepreneur : Inconnu Protections :
  • ZPPAUP

De taille moyenne, Ray-Pie pourrait passer volontiers inaperçue tant elle correspond à l'archétype de la villa de l'entre-deux-guerres. Modèle caméléon par excellence, rien ne permet de l'identifier comme une villa du lotissement du Parc. Elle pourrait aussi bien avoir été bâtie dans une autre station balnéaire, voire dans n'importe quelle périphérie un peu chic d'un chef-lieu de sous-préfecture.

Paradoxalement, c'est ce qui en fait l'intérêt et son originalité. C'est ainsi qu'elle se distingue de ses voisines. Conçue selon le schéma quelque peu éprouvé de l'honnête cottage que s'arrachent les classes moyennes, Ray-Pie porte sur son élévation principale le condensé de l'évolution décorative de bon goût des années 1920. Devenu l'un des grands poncifs de l'époque, l'opus incertum se généralise sur ses façades, en ne laissant pratiquement plus aucune place à la pierre de taille, que ce soit dans les angles ou dans l'encadrement des baies. Logiquement, le parti pris d'une telle rusticité aurait dû induire un style régionaliste des plus affirmés, entraînant un abaissement des pentes de toitures et l'emploi de la tuile canal, comme le pratiquent, dès avant la guerre de 1914-1918, Édouard d'Espelosin, à Saint-Palais-sur-Mer, ou Auguste Rateau (voir p.376) en Pays Royannais.

Il n'en est rien. Bien au contraire, le concepteur de Ray-Pie, resté malheureusement anonyme, a choisi un style radicalement différent pour traiter les parties hautes de la villa, à partir d'un large bandeau de briques rouges délicatement appareillé pour accrocher à chaque moment de la journée ombres et lumières. À partir de ce niveau, les pierres taillées et les briques vernissées qui caractérisent les parties inférieures de la villa sont abandonnées au profit d'un rang de pierres de taille venu sertir l'ensemble, et d'un colombage* d'un dessin simple qui donne une certaine monumentalité au pignon de l'avant-corps qu'il surmonte. C'est au prix de cette étonnante mixité de matériaux, mise en œuvre de manière assez inattendue, que la villa a réussi à acquérir sa véritable personnalité et un certain charme que personne n'oserait désormais lui contester.

Détails


Cliquer sur une image pour l'agrandir


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Recherche avancée 1900

Bouton recherche avancée widget

Recherche

la boutique de Royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...