Villa Castel-Horizon

Pontaillac n°2

***
Architecte(s) : Georges Naud.
Adresse : 103 boulevard de la Côte d'Argent Date de construction : 1906 Entrepreneur : Michel Ricoux Protections :
  • ZPPAUP

En août 1949, disparaissait l'une des grandes figures de Pontaillac, à la poitrine constellée de décorations, Henri Larrue, ingénieur, directeur de la société bordelaise des carburants français, passionné d'aviation, qui passait tous ses loisirs à Castel Horizon. Chevalier de la Légion d'honneur et croix de guerre ornée d'une vingtaine de palmes, l'homme s'était distingué lors de la première guerre mondiale comme observateur aérien puis comme chef d'escadrille. Avant lui la villa, qui s'appelait à l'origine Arlette, avait appartenu à un officier des haras nationaux en poste à Saintes, nommé Jousset. C'est lui qui l'avait fait élever vers 1906 par l'entrepreneur local Michel Ricoux, selon des plans dressés par l'architecte saintais Georges Naud, comme le prouve la signature gravée, laissée par les deux protagonistes, auprès de la porte d'entrée.

Posée sur le plateau calcaire des Brandes, au-dessus des curieuses baignoires creusées au pied de la falaise sud-est de Pontaillac à l'initiative du docteur Frédéric Guillon, l'ancienne villa Arlette a tout de suite imposé sa pittoresque silhouette de gentilhommière de bord de mer, où s'épanouit un style néo-Renaissance parfaitement maîtrisé, ennobli par l'utilisation exclusive de la pierre calcaire et de l'ardoise fine d'Angers. Véritable hymne à la verticalité, elle masque et nie un étonnant corps de bâtiment de dépendances horizontal que l'on dirait sorti d'un autre âge, aux façades zébrées de briques et de bois, où triomphe la couleur, contre toute attente.

Ancien collaborateur de l'architecte Eustase Rullier, auquel il a succédé en 1902, Georges Naud est aujourd'hui considéré, à l'échelon local, comme le dernier grand représentant des traditions architecturales qui ont marqué le XIXe  siècle. Son attachement à certains savoir-faire ancestraux s'exprime pleinement à Castel Horizon, où il a su mettre à profit sa courte expérience d'architecte des monuments historiques. En témoignent de nombreux détails décoratifs, parmi lesquels il faut retenir, par exemple, le dessin de pilastres* ornés de motifs géométriques directement inspirés par ceux que l'on peut admirer sur certains des plus prestigieux châteaux de la vallée de la Loire, datant du règne de François 1er. Les références à la première Renaissance sont si pertinentes qu'on en oublierait quelques anachronismes parfaitement maîtrisés, comme cet oriel* témérairement suspendu à l'avant-corps latéral à pans coupés de la façade principale, qui porte un balcon à balustres accessible grâce à une porte-fenêtre aménagée à l'intérieur d'une baie formant lucarne.

Détails


Cliquer sur une image pour l'agrandir


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Recherche avancée 1900

Bouton recherche avancée widget

Recherche

la boutique de Royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...