Villa Faust

Pontaillac n°1

**
Architecte(s) : Marc Roberti (attribution.
Adresse : 32 avenue Jean Lacaze Date de construction : vers 1895 Entrepreneur : Inconnu Protections :
  • ZPPAUP

Le nom prestigieux qu'elle s'est appropriée pour le graver sur un cartouche en pierre de taille du balcon semble annoncer une star de l'architecture balnéaire royannaise, dont le décor devrait aller de pair avec des proportions généreuses. Mais, implantée à un endroit plutôt discret de l'avenue Jean-Lacaze, sur un terrain étroit, en pente et en contrebas de sa voie d'accès, la villa n'a pu s'offrir tout le luxe escompté. Elle a d'abord dû relever ce défi pour se hisser à un rang digne de ses plus proches voisines.

Conçue selon un plan assez simple, dérivé du modèle du cottage, elle offre aux regards des quelques curieux qui iraient se perdre au bout de l'ancien lotissement de Pontaillac, une élévation principale délicatement colorée, grâce à un jeu de pierres et de briques maîtrisé, réservé aux angles et aux encadrements de baies. De manière inattendue, ce jeu se conjugue avec un vocabulaire ornemental classique qui n'a pas à pâtir des touches colorées de la brique industrielle. D'ailleurs, c'est grâce à lui que l'on remarque les balustres carrés du perron ou du balcon porté par deux consoles dont la puissance n'exclut pas l'élégance qu'un sculpteur habile a su lui imposer.

Tel un pardessus bourgeois enveloppant honorablement une façade qui aurait pu devenir trop tapageuse, ces références classiques ne parviennent cependant pas à effacer certains éléments beaucoup moins académiques trahissant, par ailleurs, l'auteur des plans de Faust. Ainsi, le principe des baies jumelles, le dessin caractéristique de l'allège* de la fenêtre surmontant la porte d'entrée, ou encore le rythme qu'impriment les quatre baies en plein cintre de la partie en retrait de la façade principale, sont autant d'éléments qui laissent supposer que cette villa d'une élégance aussi discrète qu'efficace est due à Marc Roberti. Tous ces poncifs caractéristiques de l'œuvre de cet architecte venu se fixer à Royan entre 1887 et 1899 environ, se retrouvent subtilement déclinés sous d'autres formules, non loin de Faust, aux villas Les Tilleuls, Eden-Roc, Kalista ou Les Quatre Vents, par exemple.

Détails


Cliquer sur une image pour l'agrandir


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Recherche avancée 1900

Bouton recherche avancée widget

Recherche

la boutique de Royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...