Vie Nocturne

MB Story 2012

Anne-Sophie Bretin

"On n'est pas sérieux quand on a 17 ans". Cette courte sentence qui prône l’insouciance et la joie de vivre est le slogan qu’adopte cette année la Maison Blanche. Peinte au-dessus de l’entrée, la phrase sonne comme une invitation au bien-être et à  la détente. A 17 ans, le lieu branché du Pays Royannais célèbre, tel un adolescent, des années de fêtes, de soirées endiablées et de concerts.

La  recette d’un tel succès ? Peut-être le fait que Patrick Labuttie, gérant de l’établissement depuis les débuts il y a 17 ans, a toujours su s’entourer d’une équipe solide et soudée. Pas de hiérarchie ici, tout le monde est sur un pied d’égalité ; c’est le « système horizontal ». Les équipes tournent au fil des années et des générations, mais les anciens reviennent toujours, installés au bar ou attablés au restaurant.

 

Restaurant 
La Maison Blanche côté restaurant.

 

Peut-être la clé du succès réside-t-elle justement dans ce savant mélange bar /restaurant, qui a permis à la Maison Blanche d’être un lieu intergénérationnel ; en effet, lorsqu’il fonda l’établissement en 1995, Patrick Labuttie souhaitait avant tout que celui-ci puisse accueillir toutes les générations, Royannais et touristes de 7 à 77 ans. Côté restaurant,  on trouve généralement une clientèle familiale ; côté bar, une clientèle plus jeune. On y vient entre amis déguster un plat ou siroter un cocktail autour de la piscine sur fond de reggae ou de musique cubaine. Au final, chaque client vient y chercher un moment de détente dans un cadre agréable et idyllique.

 

vue sur plage
Vue sur la plage de Nauzan, côté Vaux-sur-Mer.

 

Grâce entre autres au soutien de la commune de Vaux-sur-Mer dont elle bénéficie depuis sa création, La Maison Blanche célèbre aujourd’hui un parcours atypique qui l’a conduite à devenir l’un des lieux incontournables du Pays Royannais. « Un p’tit coin d’paradis » qui semble faire écho à l’une des chansons de l’artiste Georges Brassens dont Patrick Labuttie, en fervent admirateur, s’inspire de l’esprit libertaire.

Qui l’eût cru ? Le site sur lequel se trouve la Maison Blanche a vu se succéder bon nombre d’établissements destinés à la fête et à la détente ; à l’origine, c’était une simple étendue délimitée par des cailloux, située à même la plage de Nauzan.  Au tournant des années 50, Freddy Nicolas et Gustave Lormeau décident de monter un bar à cet endroit en érigeant une petite cabane. Le lieu est baptisé « Altitude Zéro », et accueille entre autres des concerts de jazz à même la plage. Dans les années 70, après de nombreux travaux, l’établissement est rebaptisé le « Love Love » ; c’est à cette époque qu’est construite la piscine, qui permet aux clients de se détendre tout en dégustant une boisson ou une glace rafraîchissante les pieds dans l’eau.

 

dos à la mer
La Maison Blanche côté bar.

 

S’ensuit le bar « l’Oasis », puis le lieu est transformé en une boîte de nuit, « L’Hacienda », au cours des années 80. Enfin,  le site devient « La Maison Blanche » en 1995 sous l’initiative de Patrick Labuttie, qui rachète l’endroit en jonglant entre bar d’ambiance et restaurant. Et le succès perdure, nous chuchotant la recette du bonheur.

 
mosaique

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Partenaire

logo maison blanche