Les artistes de l'édition 2007

Daniela Bruera, soprano
bruera

Daniela Bruera est née à Cagliari, où elle étudie au Conservatoire Pierluigi da Palestrina, puis poursuit ses études de chant au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan.

En 1990, elle remporte le concours As.Li.Co, puis débute dans Juditha Triumphans de Vivaldi, dans une production qu'elle reprendra à Naples sous la direction d'Alberto Zedda à la tête de l'Orchestre Symphonique de la Rai.

Suivra une tournée des théâtres de Lombardie avec Die Zauberflöte. Dans les premières années de sa carrière, Daniela Bruera prend part à la production du "Il Trionfo del tempo e della verità" de Haendel.
Pour les célébrations du bicentenaire de Rossini, elle prend part à une tournée en Corée et au Japon avec "La petite Messe solennelle" et "Il signor Bruschino". Les années suivantes, elle se produit en Italie dans les plus grands rôles, de Giulia dans "La Scala di seta", à Lisette dans "La Rondine".
Elle inaugure la saison 1996-1997 de la Scala de Milan. L'année suivante, elle rejoint la troupe de l'Opéra de Bonn et chante dans "Das Rheingold" (Woglinde), "Hänsel und Gretel" (Gretel), "West Side Story" (Maria) et "Falstaff" (Nannetta).
Ces dernières années, elle chante le rôle-titre de Mirandolina au Wexford Opera Festival, rôle qu'elle reprend au Teatro Rossini de Lugo et fait une tournée en Allemagne avec "L'Elisir d'amore" (Adina). Elle se produit également dans "La Bohème" (Musetta), "Alfonso ed Estrella" (Estrella) et "Hans Heiling" de Marschner (Anna) au Teatro Lirico de Cagliari, Zaide au Festival Mozart à Coruna et "Il viaggio" a Reims (Madama Cortese) au Teatro Carlo Felice de Gênes.
Elle remporte un grand succès dans les rôles de Zerbinetta dans "Ariadne auf Naxos" au Teatro Comunale de Ferrara et à Modène, Gilda ("Rigoletto") au Teatro Regio de Parme et Musetta ("La Bohème") à la Scala.
Récemment, elle chante dans "Falstaff" (Nanetta) au Teatro Pergolesi à Jesi, "La Juive" (Eudoxie) à la Fenice de Venise, "Die Zauberflöte" (Pamina) au Teatro Regio de Parme, "Don Pasquale" (Norina) au Deutsche Oper Berlin et "Il Barbiere di Siviglia" (Rosina) de Paisiello à l'Opéra de Lausanne

 
Maîtrise et Ensemble Féminin du Conservatoire de Musique et de Danse de La Rochelle
conservatoire

Ces deux ensembles sont nés respectivement en 1995, et 2000. Ils sont depuis leur début dirigés par Nathalie Bouré. À ce jour la Maîtrise est constituée de 16 chanteurs, filles et garçons de 12 à 15 ans. 28 jeunes femmes de 15 à 40 ans évoluent dans l'EVF. La majorité d'entre eux sont aussi instrumentistes, et participent à un orchestre.
Répondre à des sollicitations extérieures les enthousiasme énormément : Festival «Jazz entre les deux Tours», Les Académies musicales de Saintes, Les Carmina Burana sous la direction de Michel Piquemal, Le Violon sur le Sable en 2000, en 2004, sous la direction de Jérôme Pillement...
Des compositeurs leur ont écrit spécialement des pièces : Lee Kesselman, Américain: The Tale of the cygne and the cook, sur un texte de Jean de la Fontaine, Ed .Boosey. 1999, Pascal Ducourtioux: " A fleur d'eau" créé en 2006, avec l'orchestre A Piacere (P. Keiffer), Un O Salutaris en double choeur par J. Hannagan...
Poursuivant une vocation de toujours, Nathalie Bouré, à la direction musicale, entre en 1982 au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la Classe d'O. Gartenlaub, puis obtient une Bourse de Chef de Choeur au Centre d'Art Polyphonique de Paris. Elle réussit en 1983, le Certificat d'Aptitude de Formation Musicale, et en 1989 le C.A de Chant Choral.
Après 14 ans d'enseignement au CNR de Boulogne, elle est maintenant professeur, chef de choeur depuis 1994 au Conservatoire de Musique et de Danse de l'agglomération rochelaise, où elle a structuré un cursus de chant choral pour les enfants, adolescents et créé sur audition une Pré-maîtrise, Maîtrise, et un Ensemble Vocal Féminin. Elle y dirige aussi depuis 2004 le choeur d'adultes.

 
Marc Jolivet, humoriste
jolivet

De sa rencontre avec Philippe Fournier, chef d’orchestre lyonnais, Marc Jolivet a eu l’idée loufoque d’inclure un orchestre symphonique dans un spectacle comique ce qui donna son nouveau spectacle «Comic Symphonic».
Il en rêvait, il l’a fait ! Marc Jolivet est ainsi remonté sur scène pour jouer… le chef d’orchestre ! Sketches et musiques en parfaite harmonie, se répondent l’un à l’autre. Un dialogue parfaitement ciselé entre les interventions du comique et une pléiade de styles de musique.
Il pouvait alors devenir l’élément particulier et original du Violon sur le Sable... Surtout s’il se met à vouloir défier notre chef Jérôme Pillement pour diriger l’orchestre du Violon sur le Sable.
Attention duel annoncé !

 
Elizabeth Vidal, soprano
vidal

Son aisance scénique, son timbre pur et ses aigus triomphants... lui ont donné la chance d'être très tôt dirigée par des chefs de grandes renommées, dans des grands rôles internationaux.
Les scènes étrangères l'accueillent dès 1990 : Rome, Spoleto où elle obtient un immense succès pour son Olympia des "Contes d'Hoffmann", Bonn, Londres au Covent Garden ... Elle est une des meilleures spécialistes en France du répertoire de soprano léger à colorature et on a pu l'entendre sur de nombreuses scènes françaises à Montpellier, Paris, Orange, Avignon, Bordeaux, Marseille, Lyon, Toulouse...
En 1995/96, elle obtient un vif succès dans le rôle de «Lakmé» à l'Opéra-Comique avant d'être saluée par la presse internationale pour son Olympia des "Contes d'Hoffmann" aux côtés de José Van Dam à Santiago du Chili. Elle obtient également une ovation au Lincoln Center de New-York à l'occasion du Richard Tucker Gala (un des grands événements lyriques télévisuels aux Etats- Unis).
Elizabeth Vidal a participé à plus de 40 émissions télévisées. Elle a enregistré "l'Enfant" et les "Sortilèges" avec Armin Jordan (Erato) et avec Alain Lombard, "Scylia et Glaucus" avec John Eliot Gardiner, "l'Amant Statue" de Dalayrac en création mondiale, le rôle titre du "Manon d'Auber" (Chants du Monde) et un récital de mélodies françaises avec flûte et piano.
En 1999/2000, elle est nommée meilleure Soprano Colorature par un jury d'éminents critiques italiens Prix de la Siola d'Oro, première française à obtenir cette distinction après Mariela Devia, Sumijo et June Anderson. En 2001/2002, elle obtient pour son enregistrement avec le baryton André Cognet «Airs et Duos d'Amour de l'Opéra français», publié chez Forlane, un Grand Prix de l'Académie Internationale du Disque Lyrique (Prix Jules Massenet).
Ces dernières saisons n'ont fait que confirmer qu'elle est une des toutes meilleures soprano-colorature de sa génération. Simultanément, elle enregistre à Londres plusieurs disques de mélodies pour la maison Opéra Rara, qui obtiennent tous de remarquables critiques. Elle est alors choisie par Sir Charles Mackerras pour enregistrer le rôle de la «Reine de la Nuit» avec le London Philharmonic Orchestra, pour Chandos.
Une des premières sopranos à venir chanter sur la plage de Royan, Elizabeth Vidal a été vivement plébiscitée par le public du Violon sur le Sable pour revenir...

 
Anne Gastinel, violoncelliste
gastinel

Anne Gastinel débute le violoncelle à l'âge de 4 ans, poursuit parallèlement des études de piano et de hautbois, et, à 10 ans, donne son premier concert télévisé avec orchestre.
Entrée au CNSM de Lyon à seulement 11 ans, elle y remporte le 1er prix en 1986, et est admise la même année en 3e cycle au CNSM de Paris. Et dès après avoir remporté de nombreux prix dans les grands concours internationaux (Scheveningen, Prague, Rostropovitch) elle commenceà se produire dans toute l'Europe, définitivement révélée au grand public lors du Concours Eurovision 1989, retransmis depuis Vienne par toutes les télévisions européennes. Acclamée dans les plus grands théâtres, elle poursuit aujourd'hui sa très précoce carrière et parcourt le monde, invitée par les orchestres les plus renommés sous la baguette de Chefs prestigieux.
Depuis près de quinze ans, ses productions discographiques sont saluées par l'éloge des médias internationaux, et couronnées des plus hautes distinctions (Victoire «Jeune Talent 94», Victoire «Meilleur enregistrement de l'année»...). En 2006, Anne Gastinel reçoit la Victoire de la Musique dans la catégorie «Soliste de l'année». Dans l'historique des Victoires de la Musique, elle est la seule artiste ayant obtenu un trophée dans chacune des catégories (Jeune Talent, Meilleur enregistrement et soliste de l'année).
Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, Marraine du Festival des Rencontres de Musique de Chambre de Lyon, elle continue parallèlement de séduire toutes les scènes du monde, privilégiant toujours le plaisir de l'échange, essence même de la musique à ses yeux.

 
François-René Duchâble, pianiste
duchable

Changement de cap pour ce pianiste de renommée internationale, encouragé en 1973 par Arthur Rubinstein à se lancer dans une carrière de soliste. Trente années de concerts dans les temples de la musique lui ont valu la reconnaissance du public et de prestigieuses récompenses musicales : de nombreux Chocs du Monde de la Musique, des Diapasons d'Or et cinq Victoires de la Musique.
Loin de s'écarter de la musique, François-René Duchâble s'offre aujourd'hui un nouvel élan avec des partenaires choisis pour leur complicité comme Alain Carré, comédien. A deux, ils innovent des formules musicales où poésie, littérature, danse, acrobatie et même pyrotechnie partagent la magie des lieux et loin des parcours obligés.
Par ailleurs, François-René Duchâble aime participer à des spectacles «sons et lumières» en plein air, et plus particulièrement sur des plans d'eau, partout où la musique peut être intégrée à la nature, des parcours urbains aux sites grandioses, des grottes aux châteaux, des abbayes aux stades, des piscines aux patinoires, des plages aux glaciers, des terrains de golf aux places de villages...
François-René Duchâble a décidé de ne plus se produire dans les grandes salles traditionnelles du monde entier pour aller au devant d'un public novice. De part cette trajectoire artistique, il incarne l'esprit du Violon sur le Sable. À la demande du public, il revient une seconde fois au Violon sur le Sable. Rappelons que le film «Fauteuil d'Orchestre» a été inspiré de sa propre vie...

 
Manon Feubel, soprano
feubel

Native de Québec, Manon Feubel obtient à l'unanimité du jury le 1er Prix d'interprétation de chant au Conservatoire de Musique de Montréal en 1990.
Tour à tour finaliste au Concours international Luciano Pavarotti et lauréate au Concours international de chant de Toulouse (3ème prix et grand prix du public), c'est en 1995, dans le rôle de Micaëla de Carmen, que Manon Feubel démarre sa carrière internationale. Depuis, Manon Feubel se produit sur de nombreuses scènes lyriques européennes.
A l'occasion de la réouverture de l'opéra de Rennes, elle est la Pénélope de Fauré, rôle qu'elle reprendra à l'Opéra de Lausanne. Elle fait ensuite ses débuts à l'Opéra Comique à Paris, dans le rôle de Tosca, puis elle chante les rôles-titre de La Navarraise de Massenet, d'Aïda, ainsi que Madame Lidoine du Dialogues des Carmélites.
Manon Feubel a fait des débuts remarqués au Lincoln Center à New-York dans l'interprétation du rôle titre de La Wally, en version de concert.
En concert, elle a interprété le Requiem de Verdi avec le Winnipeg Symphony Orchestra et le Calgary Philharmonic Orchestra, les Quatre Derniers lieder de Strauss notamment à l'Opéra national de Lyon... et les Nuits d'Été de Berlioz à l'Opéra de Lausanne, en Corée avec la KBS Symphony Orchestra.
Enfin à Montréal, on a pu l'entendre dans un récital de mélodies italiennes, accompagnée par la pianiste Angéline Pondepeyre

 
Choeur d’Opéra du Pays Royannais
choeur_royan

Le «Choeur du Violon sur le Sable» est composé d'une centaine de chanteurs issus des différentes chorales du Pays Royannais. Il a été spécialement crée pour le Festival.
C'est la troisième année consécutive que les organisateurs du Violon sur le Sable font appelà cette formation artistique locale.
Ce dernier est sous la direction d'Emmanuelle Piaud, maître en musicologie, organiste, chef de choeur et co-titulaire du grand orgue de Notre-Dame de Royan.

 
Laurent Korcia, violoniste
korcia

Parrainé dès son plus jeune âge par Pierre Barbizet, Laurent Korcia entre au CNSM de Paris à l'âge de 13 ans. Après deux premiers prix et un 3ème cycle, il remporte, à l'âge de 18 ans, le Concours Paganini. Il travaille ensuite avec Félix Andrievsky au Royal College of Music de Londres - où il se voit décerner en 1990 le Queen Elizabeth Award for the most outstanding contribution to the Royal College. Grand prix du Concours Jacques Thibaud, premier Grand prix du Concours International Zino Francescatti, Laurent Korcia remporte en 1990, le Concours «Young Concert Artist» de Londres.
Depuis, Laurent Korcia joue en soliste avec les plus célèbres orchestres tels que l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Ensemble Orchestral de Paris, Le Royal Danish Orchestra, Le Royal Philharmonic Orchestra, Le Bucarest Radio Symphony Orchestra, Le Bournemouth Symphony Orchestra, l'English Chamber Orchestra, le Tapiola Sinfonietta ... sous la direction de grands chefs internationaux. Laurent Korcia donne aussi des récitals pour violon seul dans un répertoire éclectique allant de Bach aux compositeurs contemporains.
Son enregistrement des Six Sonates d'Eugène Ysaÿe a été unanimement salué par la critique. En mai 1998, Laurent Korcia reçoit le Prix Georges Enesco de la SACEM alors qu'au même moment, paraît son disque Bartok (recommandé par Classica, 4 clefs de Télérama).
Son premier disque «Tzigane» est récompensé par le Choc du Monde de la Musique. Il se vend à plus de 15.000 exemplaires en France.
En Janvier 2002, Laurent Korcia est lauréat des Victoires de la musique au Midem à Cannes - meilleur soliste instrumental de l'année. Dans le foulée, son second album est édité : «Nos Souvenirs», qui réunit des chefs-d'oeuvre de la musique française de la fin du 19ème.
Laurent Korcia joue actuellement sur le Zahn, Stradivarius de 1719, prêté par, LVMH - Moët Hennesy Louis Vuitton.

 
Les invités surprise du Violon 2007
Surprise

Démonstration de Lours par les plombiers réunis du pays royannais.
La Lours est un instrument Viking à base de pommeau de douche

 

Toutes les informations sur le site : www.violonsurlesable.com

 

Recherche

Le site du Violon sur le Sable

Violon logo

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Partenaire

logo maison blanche