Dominique Rocheteau

jubilé couverture

Le 19 août 1990, Dominique Rocheteau offre son Jubilé aux Royannais et nombreux estivants. L'organisation est assurée par Philippe Tranchet et son équipe, dont de nombreux bénévoles de la radio Royan Fréquence. Des  tribunes ont été installées autour du stade d'honneur et le plateau de Téléfoot s'est installé le long du terrain, du côté de l'entrée du Stade. Quatre équipes d'internationaux, anciens et nouveaux, s'affrontent sur la pelouse : le Variété C.F., les anciens Verts de Saint-Etienne, les Girondins de Bordeaux et une sélection internationale. Le monde du football est à Royan pour rendre hommage à l'Ange Vert.

VARIÉTÉS FC : D. Dropsy; V. Zvuncka; O. Roussey; B. Gardon; M. Trésor; J.F. Domergue (cap); T. Oleksiak; D. Six; B. Genghini; O. Rouyer; M. Dahleb; N. Toko; A. Simba; J.P. Niochau; P. Tranchet; A. Djadaoui; B. Lacombe; Sascha Bubnov; F. Tanasi; E. Pecout; J. Paillard. Ent. A. Leiblang - Y. Mulder. Manager : J. Vendroux.

ANCIENS VERTS : J. Castaneda; G. Farison; D. Bathenay. O. Piazza; J; Santini; P. Repellini; J. Rep; J.M. Larqué (cap); D. Vesir; C. Synaghel; C. Sarramagna; H. Revelli; P. Revelli; A. Merchader; L. Roussey; G. Janvion; C. Lopez; J. Zimako; M. Rouquette; H. Boury; F. Lacuesta. Ent. G. Bret; G. Beretta.

GIRONDINS DE BORDEAUX F. C. : A. Bell; J.C. Thouvenel; B. Lizarazu; D. Senac; P. Battiston; A. Ben mabrouk; J.P. Durand; D. Deschamps; P. Fargeon; J.M. Ferreri; P. Vervoort; W. Kieft; J.L. Dogon; S. Pla,cque; B. Gimenez; L. Sagna; C. Marx; C. Dugarry; J.P. Bade; P. Sence. Ent. G. Rohr; Dir. sport. A. Giresse.

SELÉCTION INTERNATIONALE : J. Bats (PSG); F. Passi (Toulon SC); S. Demol (T.F.C. - Belgique); M. Bossis (FC Nantes); A. Tarantini (F.C. Sion); Louis Fernandez (A.S. Cannes); S. Susic (PSG - Yougoslavie); A. Giresse (Bordeaux F.C.); D. Rocheteau (Variétés F.C. cap); M. Platini (Variétés F.C. - F.F.F.); R. Milla (Cameroun); Y. Stopyra (A.S. Cannes); J. Olsen (F.C. Caen - Danemark); G. Rix (F.C. Caen); D. Ginola (Brest Armorique); J. Burruchaga (F.C. Nantes - Argentine); C. Perez (PSG); P. Garande (Montpellier Hérault); F. Oman-Biyick (Stade Rennais - Cameroun); A. Marcico (T.F.C. - Argentine); G. Calderon (PSG - Argentine). Ent. M. Hidalgo; H. Michel; H. Émile.

 

 
Coupe de France
Dominique Rocheteau par Denis Chaumier, L'Équipe

"Il court, il est talonné et il y a en lui quelque chose d'immobile. Ses yeux sont baissés sur le ballon comme sur les pages de Virgile..."
("Un ailier est un enfant perdu", de Henry de Montherlant).
Écrit vers le milieu des années 20, par le poète et auteur dramatique, lui même pratiquant avec éclat la course à pied et le football, ce texte aurait pu puiser sa source dans l'observation attentive de Dominique Rocheteau, ailier, avant de découvrir une plus grande liberté d'expression et enfant du siècle depuis toujours.
Il dessine une image et même un peu plus que cela : une ambiance, un style, une personnalité. Le Rocheteau de la tunique verte, de Geoffroy-Guichard, de la fièvre du mercredi soir, du double coup d'éclat face aux Rangers, de la prolongation contre Dynamo Kiev et de son troisième but de légende ou de la finale de Glasgow et de ses sept minutes passées sur le terrain.
Le Rocheteau qui s'en va, crinière au vent, de son dribble nerveux et ailé, provoquer son adversaire et qui ne pense qu'à la beauté du geste, l'amour du jeu et l'intérêt de l'équipe.

 
Carole Bouquet

Carole Bouquet et le Professeur Schwarzenberg; arbitre J. Quiniou

 

Le Rocheteau devenu du jour au lendemain, contre son gré, un phénomène rare, une sorte de James Dean du ballon rond propulsé au rang d'idole de la jeunesse, un personnage de mythologie.
Le Rocheteau qui ne cède à aucun geste d'anti-jeu ou de mauvaise humeur et qui ne s'emporte jamais contre les coups bas dont il est victime et auxquels sa manière si originale d'envelopper le ballon, de faire corps avec lui, l'expose plus que d'autres.
Le Rocheteau enseveli par la gloire et qui réussit le miracle de rester le même homme sensible et discret.

 
Stade

Le Rocheteau qui soulève les foules avec son football sans doute, mais aussi avec sa générosité sans égale qu'il va chercher on ne sait où.
Le Rocheteau qui contemple froidement sa propre image que lui renvoie la foule et qui sait que la célébrité traîne dans son sillage son cortège de passions incontrôlées et d'outrance.
Le Rocheteau pour qui le football est art, loisir et spectacle. Et aussi amitié.
Le Rocheteau qui n'était pas encore jubilaire, qui ne se doutait pas qu'il le deviendrait un jour et qu'il ne le souhaitait sans doute pas.
Le Rocheteau qui, qui tout compte fait, ressemble étrangement à celui que nous avons choisi tous ensemble de footer aujourd'hui.

 

Pour Dominique par Jean-Marc Roberts

Je me serais battu si on m'avait choisi pour écrire sur Rocheteau Dominique. Aussi peu violent que le n°7 le plus attachant du demi-siècle, j'aurai bien été capable de casser le poignet de Stauridès ou d'Orsenna, les doigts de Bureau, les lunettes de Pivot ou la voix de Bruel.
Nous t'avons tant aimé Dominique. Et pas seulement jusqu'à Séville, quand tu as provoqué le penalty qui permet aux bleus d'égaliser ou que trois jours plus tôt tu plantais deux points aux Irlandais du Nord pour "l'accession" : la demi finale...

 
Platini et Rocheteau

Michel Platini et Dominique Rocheteau lors du jubilé

 

On t'a aimé parce que tu jouais le ballon, jamais l'adversaire, que tu avais l'air d'avoir lu Kérouac pour de vrai et que tu ne la ramenais pas, avec rien, surtout pas avec le fric.
Paraît que c'est ton jubilé. Pour l'occasion, je te passerais volontiers un aussi beau ballon que celui que tu as offert à la Platine en 8ème face à l'Italie au Mondial mexicain... Mais désolé, comme tu t'en es douté, je sais pas jouer. J'ai jamais su. Tout ce que je réussirai à te donner c'est notre affection, profonde et éternelle.
A toi la main.

 
Batiston

Patrick Battiston

 

Galerie de l'ange vert

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...