Quand le zoo fait son show

Article publié le 29 juin 2012
Propos de Lucile Girodos recueillis par Anne-Sophie Bretin

 

Actuellement stagiaire aux éditions Bonne Anse, Lucile troquera à la fin du mois de juin et pour le troisième été consécutif son statut d’étudiante pour celui de vendeuse saisonnière au zoo de La Palmyre. L’occasion pour la jeune fille d’être témoin des situations les plus cocasses et les plus inattendues… Et de découvrir qu’au zoo, les animaux ne sont décidément pas les seuls à faire leur show !
 

Il est 11h20. Vêtue du polo du zoo ciglé d’une girafe à laquelle s’accroche un singe moqueur, Lucile se rend, comme chaque matin, sur son lieu de travail en vélo. Alors qu’elle passe devant la boutique de souvenirs « des loutres », le chef des saisonniers l’accueille par une plaisanterie et la vendeuse lui confie un stock d’animaux en peluche plus vrais que nature que la jeune fille écoulera dans la journée. Pas de temps à perdre ! Il faut filer à la boutique de souvenirs « des perroquets » rejoindre ses collègues.
 

zoo-singe

Qui observe qui ? Photo OT Royan
 

C’est une belle journée ensoleillée ; les visiteurs affluent, à tel point que Lucile peine à se faufiler à travers la foule de spectateurs qui se presse autour des gradins pour assister au spectacle d’otaries. Une fois le show terminé, chacun est à son poste ! Des centaines de ventres affamés se ruent vers les stands de sandwichs et de glaces, leurs pieds soulevant des nuages de poussière. Juste en face, la boutique de souvenirs où travaille Lucile se remplit elle aussi. Lorsque le spectacle des perroquets s’achève à son tour, de nombreux clients envahissent la boutique pour se procurer le DVD du zoo, le guide imprimé ou encore des pop-corns pour les plus gourmands. Le dresseur de perroquets et d’otaries, vient à la rencontre de Lucile en compagnie du perroquet Lola, qui salue Lucile de sa voix haut perchée; en guise de récompense, la jeune fille lui offre un granulé. 
 

zoo-perroquet

Taquineries entre perroquets. Photo OT Royan
 

Pause déjeuner. Lucile descend au snack, commande un hot dog, puis va s’installer dans les gradins des perroquets pour manger tranquillement. Sa pause terminée, elle va remplacer son amie au stand de glaces ; c’est l’effervescence ! Les enfants se désolent s’ils n’ont pas le parfum souhaité ; les parents s’offrent des glaces XXL qu’ils refusent à leurs progénitures en leur conseillant plutôt des glaces à l’eau!
 

Manchots fugueurs, serpents vagabonds et perroquets têtus

Les animaux sont décidément bien imprévisibles ! Ainsi les vagues constantes de visiteurs, la chaleur et le bruit sont autant d’éléments qui poussent parfois nos amies les bêtes à réagir de façon surprenante… Et ce n’est pas Lucile qui dira le contraire !
La jeune fille a en effet eu l’occasion de voir venir un jour à sa rencontre une visiteuse paniquée, venue l’informer qu’un serpent se baladait en liberté dans le zoo. Pas trop de quoi s’inquiéter au final : il ne s’agissait en fait que d’une petite couleuvre égarée, et non d’un animal appartenant à l’établissement.
Sans parler du manchot fugueur qui, à la vue du polo blanc d’une employée partie à sa poursuite, s’enfuit de plus belle en secouant ses ailerons blancs, sans aller bien loin…
Il n’est pas rare également d’apercevoir Jack le perroquet perché sur un toit ou dans un arbre une fois le spectacle de volatiles bavards terminé. Mais pas d’inquiétude ! A l’appel de son estomac, l’oiseau rejoint tranquillement sa voilière.
 

zoo-mancho

Le manchot rêveur. Photo F. Gaudin

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...