Irène Frain

irene-frain

... Le texte visualisé sur l'écran possède déjà la force de la page imprimée...

On a mille fois décrit l'angoisse de l'écrivain. Chaque fois qu'il commence un texte, il est seul face à la galaxie des mots et le silence des ces espaces infinis l'effraie. Bien souvent, moi aussi, j'ai dis alors : « j'en mourrai ».

Jusqu'au jour où vint macintosh. Désormais, je redoute beaucoup moins les pièges diaboliques de la construction romanesque et les trous noirs du verbe. J'en suis même toute excitée. Je me prend pour Luke Skywalker, le héros de la Guerre des Etoiles. Mon D2R2 à moi, c'est la souris. D'un simple petit clic, quelquefois de deux, elle gomme mes répétitions, garde en réserve une phrase, un paragraphe, fait défiler mon intrigue du premier au dernier chapitre, sans que j'aie besoin d'en référer à des codes hiéroglyphiques : elle prolonge ma main comme n'importe quel outil élémentaire et quotidien.

Bien entendu, macintosh n'écrit pas mon roman à ma place. Je travaille peut-être davantage - et surtout d'une façon plus intense. Le texte visualisé sur l'écran possède déjà la force de la page imprimée. La moindre erreur de frappe, la plus mince faute de style sautent aux yeux. Je deviens plus efficace et plus rapide ; et surtout, je n'ai jamais eu l'esprit aussi libre pour aimer, souffrir et vivre en compagnie des mes héros...

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...