La fête des eaux au Cambodge

Novembre 2004 : la fête des eaux au royaume du Cambodge

par Sophy Chay, (travaille à l'accueil des urgences de l'hôpital de Royan et dirige l'association humanitaire pour le Cambodge)
photos Stéphane Papeau (Photographe pour Sud-Ouest, agence de Royan).

Au cours de notre mission humanitaire au Cambodge en Novembre 2004, nous avons été reçus par le Prince du Cambodge à l'occasion de la remise d'un diplôme de bienfaisance et d'une médaille du mérite pour toutes nos actions menées sur le terrain. Après une cérémonie bien protocolaire, Le Prince et son épouse nous ont proposé d'assister à la Fête des Eaux dans les tribunes Royales, qui se déroulait du 25 au 27 Novembre. Bien évidemment, c'est avec un immense plaisir que nous acceptons leur invitation. La Fête des Eaux est une fête religieuse et traditionnelle qui est célébrée, pendant les trois jours qui précèdent la pleine lune de Novembre, dans tout l'Asie du Sud Est et qui marquait à l'origine, la nouvelle année hindouiste, quand cette religion était pratiquée au Cambodge. Depuis la fin du XIIIème siècle, avec l'apogée du bouddhisme, cette fête est plus populaire que religieuse.
Aujourd'hui, jeudi 25 Novembre 2004, c'est le premier jour de la Fête des Eaux. Il est 13 heures, une voiture diplomatique nous attend devant l'hôtel. Nous circulons parmi des milliers de personnes, venues de toutes les provinces du Cambodge pour participer à cet évènement. Toutes les avenues sont fermées à la circulation, partout il y a des odeurs d'épices et de cuisine, des vendeuses de fleurs de lotus et de jasmins, des vendeurs ambulants avec leurs chariots, des ribambelles d'enfants...
Enfin nous arrivons aux tribunes officielles, présentons les cartes d'invitation, on nous place aux premiers rangs. Les invités des tribunes officielles doivent porter la couleur du jour (une couleur pour chaque jour de la semaine), en l'occurrence, la couleur du jeudi est la couleur verte.
Le spectacle commence : Les pirogues bariolées (il y en a environ trois cents) concourent deux par deux sur le Tonlé Sap (littéralement « la mer non salée »). Chaque pirogue peut contenir jusqu'à soixante rameurs portant fièrement les t-shirts des couleurs de leur province.
Une généreuse et sublime princesse de la famille royale, offre à chaque chef de pirogue, un billet pour les encourager. La course se fait sur les rythmes des tam - tam et des chants d'encouragements, sur une distance de 800 mètres, vers une ligne d'arrivée, juste devant le Palais Royal. Cette ligne représente un barrage qui retient les eaux du Tonlé Sap, les pirogues, en franchissant cette ligne, la coupent en deux permettant symboliquement aux eaux de s'écouler du Tonlé Sap vers le Mékong. Ainsi l'ouverture de la saison de pêche est officiellement déclarée.
La course des pirogues commence dans l'après - midi et se termine avec le coucher du soleil, ce qui permet aux pirogues qui ne participent pas à la course d'offrir un feu d'artifice aux spectateurs, tiré depuis le Tonlé Sap, c'est d'ailleurs, un honneur pour notre guide Franco - khmer d'y participer activement. Mais la fête n'est pas terminée pour les cambodgiens, s'ensuit à ces courses palpitantes, tard dans la nuit, la célébration de la pleine lune. Sur le chemin du retour, nous pouvons apercevoir des orchestres qui font danser la foule, ils font également la réclame des grandes marques de cigarettes comme « Alain Delon » ou des grandes marques de bières cambodgiennes « Angkor Beer ». Marchands ambulants ou installés sur des nattes, promeneurs et touristes, veilleront tard dans la nuit car la Fête des Eaux est l'évènement le plus populaire au Cambodge...

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...