Mayeur Jean

Bernard Mounier, Février 2002


Un pêcheur disparait et toute la Gironde est en deuil... Jean Mayeur était la figure, le personnage, la mémoire en somme, du port de Talmont. Il avait désarmé sa yole en 1988. Jusque là, lorsqu'il n'était pas sur l'eau, on le trouvait dans son "magasin": un grand hangard en planches où il entreposait le matériel de navigation et de pêche. S'il pleuvait, il y "ramendait" son tramail. Face au magasin, était une vieille cale en bois, malheureusement détruite en 1977 lors de la restauration du port. J'y ai vu aborder mon premier esturgeon, en 1964, une belle prise de 2 mètres, amarrée au flanc du canot "La Rodja", la yole de Jean Mayeur.
Aujourd'hui, la Rodja, acquise par la Société des Amis de Talmont a été installée dans la cour de l'ancienne école, transformée en Musée de la Pêche dans l'estuaire. C'est une yole de bois comme on en fait plus, construite en 1961 à Port Maubert par Maurice Morin, lequel, surnommé "Le Sherif", ornait d'une étoile la proue de ses canots. Elle sera restaurée dans les prochains mois par Hervé Delord, charpentier de marine à Floirac. Près du canot, on verra l'agrandissement d'une photo de Jean Mayeur sur le port, à côté d'un esturgeon de 100kg. suspendu à une branche d'arbre.

Mieux qu'un monument, c'est la façon des Talmonais de rendre hommage au dernier pêcheur ayant vécu sur le territoire de la commune. Jean Mayeur a jeté l'ancre au cimetière de la falaise, sous la garde des mouettes, des poissons et des vagues : aussi bien dire qu'il est déjà au paradis des marins...

P.S. : Jean Mayeur a participé à la conception du livre "Pêches traditionnelles des rives saintongeaises de la Gironde" édité par la Société des Amis de Talmont, aux Éditions Confluences à Bordeaux.


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...