Piaud Emmanuelle

Article de Marie-Anne Roy publié en février 2012

Du jour où elle a décidé, du haut de ses 4 ans, de faire du piano, Emmanuelle Piaud n'a rien lâché. Avec une tranquille assurance, elle a réalisé ses rêves de musicienne en herbe.
Emmanuelle Piaud a de la suite dans les idées. Elle est née à Royan en 1968 et a grandi à Chaillevette où son père était ostréiculteur. A l'âge de 4 ans, elle déclare à ses parents qu'elle veut faire du piano. Elle persiste pendant 2 ans jusqu'à obtenir de suivre des cours à Royan avec Madame de Savigny puis avec Chantal Tautou. Elle passe de nombreux concours, suit quelques cours de solfège à l'École de musique de Royan mais « ce n'était pas vraiment nécessaire, ça venait tout seul ». En 1984, elle fait partie de la première promotion de la classe musique créée par Mireille Gaudin au Lycée La Triloterie à Royan. Elle poursuit le piano mais son rêve va au-delà. A 8 ans, elle est tombée amoureuse du Grand Orgue de Notre-Dame. C'est décidé, elle sera organiste. En attendant, elle grimpe jusqu'au Grand Orgue le samedi soir et regarde jouer le titulaire Jacques Dussouil.
Après son bac, elle s'inscrit à la Faculté de musicologie à Poitiers. Elle continue le piano mais choisit l'orgue comme instrument principal. Elle travaille avec Jean-Albert Villard, titulaire du Grand Orgue de la Cathédrale de Poitiers. Là encore, elle ne perd pas de vue ses premières amours et consacre son mémoire de maîtrise au Grand Orgue de Notre-Dame de Royan. « C'était passionnant. J'ai travaillé sur la reconstruction de la ville, j'ai eu accès aux archives récentes et j'ai pu discuter avec le fils du facteur d'orgue, Robert Boisseau ». Pendant sa maîtrise, elle suit, à Orléans, l'enseignement de François-Henri Houbart, titulaire du Grand Orgue de la Madeleine à Paris. Décidée à devenir professeur d'orgue, elle obtient des prix au Conservatoire d'Orléans puis au Conservatoire de Bordeaux, en orgue (dans la classe de François Espinasse) et en clavecin (dans la classe de Martine Chappuis). En même temps qu'elle s'astreint à un important travail personnel, elle donne des cours de piano et de solfège à Saint-Georges-de-Didonne puis à Saint-Palais-sur-Mer. En décembre 2001, elle est reçue au concours de la fonction publique territoriale.
Aujourd'hui, Emmanuelle Piaud est directrice du Conservatoire municipal de musique et de danse de Saint-Palais-sur-Mer, organiste à Notre-Dame de Royan, professeur d'orgue et de piano, photographe amateur réalisant notamment d'étonnantes photos de son église préférée. Elle se produit en concert en France et à l'étranger mais elle a également réalisé un autre rêve en devenant chef de chœur après une formation auprès de la Rochelaise Nathalie Bouré. « J'aime le contact, le chant choral, la voix humaine, explique Emmanuelle. Finalement, je perpétue la tradition des Maîtres de Chapelle qui étaient chefs de chœur et organistes. Il y a une similitude de l'écriture qui permet de passer facilement de l'un à l'autre. Mon oreille d'organiste est formée à l'écoute harmonique ».
Passionnée et pragmatique, Emmanuelle est une artiste très agissante. Elle a créé à Saint-Palais deux chœurs d'enfants, un ensemble vocal féminin, un chœur d'homme et un grand chœur. Elle dirige également le chœur de Notre-Dame de Royan ainsi que le chœur du Violon sur le Sable qui se produit chaque année lors du festival depuis 2005. Elle a initié, avec Yann Le Calvé, directeur de l'École de musique de Royan, divers partenariats dont la création d'un orchestre d'harmonie commun.
« Ma passion est mon métier, c'est une grande chance. Je me considère comme un artisan qui jour après jour travaille et perfectionne son ouvrage ».

Voir les photos de Notre-Dame signées Emmanuelle Piaud


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...