La devise de Royan

Article publié le 11/09/2014 par M.A. Bouchet-Roy

 

jean de la trémoille grandLa devise "Ne m'oubliez" est celle de la famille de la Trémoille. Elle a été choisie lorsque le conseil municipal a fixé les armes de la ville une première fois en 1952, mêlant les armes des Coëtivy et celles des la Trémoille.
Un poème publié en 1821 à la gloire de Louis II de la Trémoille, par la poétesse Amable Tastu (1798-1885) dans le livre La Chevalerie Française, attribue la devise "Ne m'oubliez" à Louis. Louis II de la Trémoille, ou de La Trémouille, vicomte de Thouars, né à Bommiers dans l'Indre, le 20 ou le 29 septembre 1460, est mort à Pavie en 1525. Cet homme d'État français et chef de guerre a servi les rois Charles VII, Louis XII et François Ie. Il fut premier chambellan du roi, amiral de Bretagne et de Guyenne, gouverneur de Bourgogne et, entre autres titres, seigneur de l'île de Ré et de Marans et prince de Talmont. Il est le père de Charles de la Trémoille (avril 1485 - 13 septembre 1515) qui épouse, le 7 février 1501, Louise de Coëtivy et ajoute ainsi aux possessions des la Trémoille les châtellenies de Royan et de Mornac.

En fait, Ne m'oubliez était la devise de Jean de la Trémoille (1377 - 1449), seigneur de Jonvelle, chevalier de la Toison d'Or (gravure ci-dessus). La poétesse note elle-même que cette devise ayant été celle de la famille, elle a supposé, pour son hommage poétique, qu'elle avait été conservée par Louis. Or Louis de La Trémoille a eu, semble-t-il, ses propres devises.
Cf : article de Laurent Vissière, Les signes et le visage. Étude sur les représentations de Louis II de la Trémoille in Journal des savants, année 2009, vol. 2 p. 211.

 

LA TRÉMOUILLE

Ne m'oubliez, disait dès son jeune âge,
Ce chevalier, du nom français l'honneur,
Qui de Bayard égalant le courage,
Vécut aussi sans reproche et sans peur.
O vous! dont mon âme est charmée,
J'obtiendrai que vous me suiviez,
Vaillance, los1 et renommée,
Ne m'oubliez!

Ne m'oubliez! ce mot est ma devise;
Non sans raison on me voit la chérir:
Son doux aspect, à l'amitié surprise,
A bien souvent porté mon souvenir.
Et vous, sexe timide et tendre,
Aux exploits si vous soutiez,
Si parfois j'ai su vous défendre,
Ne m'oubliez!

Ne m'oubliez, ennemis de la France,
Vous qui pensez lui faire un jour la loi,
Ne m'oubliez! ce cri de la vaillance
Mille héros le diront avec moi;
Et vous, si de l'honneur esclaves,
Quelque jour vous les défiez,
Mes amis, dans l'appel des braves,
Ne m'oubliez!

Ne m'oubliez, ô roi, mon noble maître!
Dans vos revers, l'honneur seul est resté.
Je vois, hélas! avant moi disparaître
Pour mon pays espoir et liberté!
Je meurs dans ce champ de Pavie,
Qui voit nos fronts humiliés:
Français, qui pleurez la patrie,
Ne m'oubliez!
 

1  Mot ancien signifiant louange.
 

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...

Liste des maires

Cet article a été réalisé en consultant les ouvrages suivants:

  • Histoire de Royan et de la presqu'île d'Arvert, Guy Binot
  • Au fil des années Royan, Valery Dupon (Paul Dyvorne)
  • La saga des bains de mer, Guy Binot,
  • La station touristique royannaise de la fin du VIIIe au début du XXe siècle, Denis Butaye
  • Royan, Yves Delmas

et grâce aux recherches de Marie-Claude Bouchet et de Monique Chartier.