Louis Chassériaud

Dès son adolescence, Louis se prend de passion pour la photographie. Il trouve tout naturellement en Paul, son frère aîné plutôt attiré par les sciences, un partenaire utile. Ils fabriqueront ensemble le premier appareil à plaques de verre de Louis, avec lequel, dès l'âge de quatorze ans, il prend ses premiers clichés. Famille et amis servent de modèles. Des photos pleines d'émotion comme, par exemple, ce portrait de Paul en soldat, pris très précisément le 18 octobre 1914. Un portrait posé, en uniforme, du jeune homme qu'il était à vingt ans et qui ne présage en rien des horreurs que laissera la « Grande Guerre », en ce début de XXe siècle.
Louis nous a laissé une quantité impressionnante de témoignages photographiques, allant de 1910 à 1966 et avec lesquels nous pouvons suivre le déroulement des événements vécus par lui-même et ses proches. Comme dans toutes les familles, on immortalise les moments de bonheurs que sont les naissances, les mariages, les déjeuners avec les cousins, les excursions et les séjours en campings avec les amis. Mais Louis se veut aussi le témoin de son époque. Il fixe sur pellicule la petite et la grande histoire du moment : le Tour de France, lorsqu'il passe à Royan en 1938, puis en 1947 ; l'incendie de la droguerie Tiébaud le 22 mai 1939 ou la réquisition des chevaux en septembre de la même année à Saujon ; les décombres de Royan bombardée en 1945 et la villa sinistrée de Paul ; la tempête de 1958, etc...
Toutes ces images si représentatives de leur époque sont aujourd'hui préservées grâce au don fait par Nicole Bougrier, sa petite-nièce, au Fonds Audiovisuel de Recherche (FAR), une association dont l'objectif est la collecte et la sauvegarde sur support numérique du patrimoine audiovisuel local (1).

(1) Fonds Audiovisuel de Recherche (FAR) - 70bis, avenue Guiton 17 000 La Rochelle
Tel : 05 46 34 92 78
www.far-asso.fr

 

Galerie de photos

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...