John D. Fergusson

John Duncan Fergusson (1874-1961), peintre écossais et le plus célèbre des Fauvistes britanniques, vint chercher assez tôt la stimulation nécessaire à son art en France.

Le salon d'Automne de 1905 à Paris fut l'événement qui détermina profondément son oeuvre. A partir de cette période sa peinture évolua avec un attrait non seulement pour la lumière mais aussi pour les couleurs, qui seront utilisées dorénavant pratiquement en tons purs, avec une préfèrence pour les tons verts et bleus complétés par des rouges saturés. Délaissant l'Académisme, sa fréquentation assidue de la salle Caillebotte et des galeries privées l'orienta, sous l'influence de Manet et de Whistler, vers une peinture faite de nuances tonales subtiles.

Après un premier séjour en France, il revint chaque été dans notre pays passer des vacances prolifiques pour son art. Le reste de l'année, il entretenait à Édimbourgh une collaboration artistique avec un autre peintre écossais de trois ans son aîné et qui avait déjà étudié en France, Samuel John Peploe. A partir de 1907, l'Ecossais s'installe définitivement en France où il crée un cercle fauviste britannico-américain, rejoint par son ami Peploe en 1910. A la manière de Matisse, Fergusson utilise de plus en plus un arrière-plan décoratif, de même qu'à l'instar de son ami, le peintre Auguste Chabaud, il affectionne la peinture des atmosphères des cafés.

L'été 1910 fut pour lui l'occasion de rejoindre son ami Peploe dont la famille était en vacances à Royan. Si Peploe adopte des couleurs plus vives par rapport à sa production passée, avec un usage important du orange et du rouge, Fergusson utilise le cerne sombre pour mieux offrir des tracés géométriques et des surfaces plus nettes. Royan cependant ne les reverra plus, car les peintres, toujours en quête de lumière et de couleurs plus saturées, choisiront le Midi pour leurs vacances suivantes.

Pour les plus curieux, vous trouverez, en complément, quelques autres oeuvres de Fergusson, ce peintre dont André Dunoyer de Segonzac fit l'éloge suivant :" Un tempérament, peintre né... Son art est une profonde et pure expression de son amour immodéré de la vie. Doté d'une rare sensibilité plastique, presque sculpturale dans sa qualité, ajoutée à un exceptionnel sens de la couleur, il nous offre des couleurs franches, éclatantes, riches et splendides dans leur véritable substance".

  • Le Manteau Chinois,
  • Le café concert des Ambassadeurs,
  • Un bazar à Tanger,
  • Barat Public House,
  • In the Sunlight,
  • Paris Plage,
  • Rose Rhythm (hommage à Bergson).
 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...