Jean Picot

Né en 1930 à Epinay (Seine-Saint-Denis), banlieue tristounette de la région parisienne qui ne donne pas à rêver. C'est sans doute ce qui l'incite à s'en évader.
Après deux années d'études discrètes à l'Ecole Supérieure de Commerce de Paris, il accomplit son service militaire dans le service de presse de l'armée qui lui entrouvre à son retour la porte de Paris-Presse où il est pigiste à la chronique judiciaire. Simultanément, il suit des cours d'art dramatique chez Roger Gaillard (sociétaire de la Comédie Française) et de peinture dans une académie privée.

En 1952 il rencontre sa future épouse, musicienne et comédienne sous le nom de Michèle Mony, sur la scène du théâtre Antoine où elle joue avec Pierre Brasseur "Le Diable et le Bon Dieu" de J.P.Sartre. De petits rôles en panouilles, les nécessités de la vie familiale l'amènent à quitter son milieu de prédilection pour entrer dans le monde du commerce international. Parallèlement il continue de peindre et travaille la gravure. Dans les années 70 il se lie par contrat avec une galerie parisienne, l'Atelier aux Abbesses, et expose simultanément peintures et gravures à la Foire Internationale d'Art Contemporain, au musée de Saint-Germain-en-Laye, à Avoriaz, au cabinet des estampes de la Bibliothèque Nationale. En 1976 il entre dans la nouvelle édition du Bénézit, le Grand Dictionnaire de la Peinture. Sa nomination à la direction commerciale de la filiale française d'une société multinationale belge logée à Montréal, l'UNION MINIERE, et ses fréquents déplacements en Afrique, en Europe, en Extrême-Orient, en Amérique du Nord, l'obligent à se recentrer à temps plein sur ses activités professionnelles.

En 1990 il se retire à Saint-Sulpice pour consacrer l'essentiel de son temps retrouvé au golf, à la peinture et à l'écriture. Il publie des nouvelles dans des revues littéraires et participe à des concours qui lui rapportent quelques prix : prix Pierre Loti de la Société des Lettres d'Aunis et de Saintonge, prix de la ville d'Aubel (Belgique), prix de la revue Hématomes Crochus, etc. Il vit désormais à Royan.
Cultivant l'humour et l'autodérision, il crée en 1998, avec son ami Georges Dupont, la "Mutual Admiration Society", club privé très fermé dont ils demeurent les deux seuls membres actifs.

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...