Les noces barbares

Lesnocesbarbares2

Réalisateur : Marion Hansel
Producteur : Marion Hansel
Acteur : Thierry Frémont, Marianne Basler, Yves Cotton, André Penvern, Marie-Ange Dutheil, Jean-Louis Benoît
Site Internet : flachfilm.com (Co-Production)
Nombres d'entrées : 63491

L'histoire :

À la fin de la guerre, Nicole a eu un enfant, Ludovic, suite à un viol organisé par des soldats américains, cantonnés dans cette région de l'Atlantique. L'enfant survit dans le grenier, sans sortir jusqu'au jour où sa mère se marie avec un homme plus âgé. Dans une totale incompréhension mutuelle entre la mère et le fils, Ludovic est envoyé dans une école pour débile léger. Il atterrira plus tard dans un asile où il y mettra le feu par inadvertance. Plus tard, il vivra dans un bateau échoué où il attendra sa mère qui le rejoindra et qu'il tuera.

Les lieux de tournage :

Toute la côte de Beauté a servi de décor à ce film adapté d'un Best Seller et néanmoins Goncourt 85 de Yann Queffélec.
On y retrouve les cabanes ostréicoles, les carrelets de l'estuaire de la Gironde et les alentours de la plage de La Palmyre.
La majorité de l'équipe était logé à l'hôtel Le grand Chalet à Ronces-les-Bains. La proximité du cinéma Le Cristal leur permettait de visionner les rushes du tournage chaque soir. A noter que le gérant du cinéma, Monsieur Bourroud (80 ans), bien connu de cinéphiles de la région, vient de le vendre à la municipalité de La Tremblade.

Les récompenses :

Prix Europa-Barcelone en 1987. César du meilleur jeune espoir masculin et prix Jean Gabin pour Thierry Frémont.

Une anecdote :

Dans une interview délivrée à la sortie du film, la réalisatrice productrice du film, Marion Hansel, revient longuement sur la qualité des décors utilisé pour le film. Elle se demandait même à l'époque pourquoi il y avait si peu de longs métrages qui était tournés dans cette belle région charentaise... à méditer ! Yann Queffélec, l'auteur du livre, a collaboré aux 3 premières versions du scénario en les annotant consciencieusement.
Dans les tablettes du cinéma charentais, on notera que les "Noces barbares" ont été coproduits par Flash Film qui, quelques années plus tard, produiront un autre film charentais : "À ma soeur" de Catherine Breillat.

Notre critique :

Le film est passé relativement inaperçu à l'époque de sa sortie. Pourtant, l'oeuvre était tiré du dernier Goncourt et la réalisatrice, avec son précèdent opus, avait obtenu le Lion d'argent au Festival de Venise. Les critiques ont surtout révélé un énième film tiré d'un roman à succès. Sans grande originalité, on ne peut être que d'accord tant le film semble être englué dans l'histoire du roman. Les comédiens avec la superbe Marianne Basler et le jeune Thierry Frémont sont excellents mais ne parviennent pas à sublimer la mise en scène, trop conventionnelle pour cette histoire profondément dramatique.
Aujourd'hui, Thierry Frémont, comédien très en vue au début de sa carrière, n'apparaît que trop peu. Il tient cependant un second rôle dans le dernier film de Brian de Palma : "Femme fatale". On le voit discuter en anglais avec la star Antonio Banderas devant l'Ambassade des USA à Paris.
Pour sa part, Marianne Basler revient sur les écrans une 2ème fois pour le même film. "Va savoir", superbe film de Jacques Rivette présenté à Cannes en 2001, et visible sur les écrans à l'automne dernier, se refait une sortie nationale en version director's cut (une heure de plus). Il est également disponible en DVD.
En pleine actualité également, Marion Hansler a coproduit l'an dernier la surprise de Cannes 2001 et des Oscars 2002, le film bosniaque "No man's land".

Hugues Blondet

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...