A ma soeur

La venue de Catherine Breillat, la sulfureuse, avait quelque peu réveillé les passions à l'orée du siècle dernier

 
Amasoeur2

Réalisateur : Catherine Breillat
Producteur : Jean-François Lepetit (Flach Film)
Acteurs : Anaïs Reboux, Roxanne Mesquida, Libero de Rienzo, Arsinée Khanjian, Laura Betti, Albert Goldberg et Romain Goupil.

Récompenses :«Gold Hugo» au Festival international du film de Chicago. Prix France Culture du cinéaste de l'année 2001 pour Catherine Breillat et son film "À ma soeur".

L'histoire :

Anaïs a 12 ans et passe ses vacances d'été au bord de l'océan avec sa soeur, Elena, âgée de 15 ans. Anaïs observe les découvertes amoureuses de son aîné qui va «coucher» pour sa première fois avec un jeune bellâtre italien de passage dans la région. Anaïs est assez forte corporellement et beaucoup plus mature que sa soeur déjà tombé dans les affres de la souffrance amoureuse et des canons de la beauté. Leurs parents sont des bourgeois parisiens complètement absent de la souffrance de leurs 2 filles. L'histoire finira dans la tragédie sur la route de retour et Anaïs connaîtra à son tour «la première fois» d'une certaine manière.

Les lieux de tournage :

La Palmyre a essentiellement servi de lieu de tournage pour ce 8ème film de Catherine Breillat qui avait subi les foudres des «biens pensants» avec sa précédente oeuvre "Romance". La réalisatrice connaissait Marie Lebée qui possédait avec son compagnon, l'ex "Ange vert" et ex-acteur chez Pialat (autre grande connaissance de Breillat pour qui elle a coécrit certains de ses scénarios), Dominique Rocheteau, une maison de vacances dans la station balnéaire. Située dans une résidence privée proche du centre ville et entourée de la forêt, la maison, possédant une piscine, fut le lieu appropriée pour la villa de vacances de ce chef d'entreprise et sa famille. On reconnaît également la ville où les 2 jeunes filles se promènent. Elena rencontre son futur premier dans un bar situé sur le port de La Palmyre. Avant de quitter la région, la route surplombant le lieu dit de « la Grande côte » sur la commune est utilisé ainsi qu'une plage de la Côte sauvage plus tôt dans le film. Un magasin royannais où Anaïs et sa soeur font leurs emplettes est également reconnaissable. La majeur partie du film se situe dans la région exceptée la fin qui verra la mère et ses filles sur l'autoroute A10 les ramenant à Paris. Une aire d'autoroute clôturera leur voyage.

Une anecdote :

Tous les baigneurs le savent dans la région. L'été, l'eau est beaucoup plus froide qu'en Méditerranée. Pourtant, pour les besoins du tournage qui, évidemment, ne se déroulaient pas en pleine saison touristique, les jeunes filles se sont baignés à une température de 4° C sur une des plages de la Côte sauvage.

Notre critique :

Le film à sa sortie n'a pas obtenu le scandale qu'avait provoqué Romance. L'Ontario, a néanmoins refusé de classer le film, l'interdisant ainsi de sortie dans cette province canadienne. Pourtant, toutes les critiques françaises ont été excellentes mais le public n'a pas forcément suivi sur le territoire français. Avec ce film, Breillat réveille l'enfance de chacun d'entre nous que l'on soit un homme ou une femme. Plaçant le récit de son film sur cette fille petite grosse et moche entrant dans l'adolescence, elle nous conte l'apprentissage de la vie, de l'amour ou tout simplement de l'être avec ou sans l'autre. La soeur de l'héroïne est déjà parti dans le monde des grands, jouant avec sa prétendue beauté. Le portrait des parents est effroyablement réaliste : le père absent voulant faire le bien, pire croyant le faire et une mère profondément égoïste. Romain Goupil, le réalisateur de mourir à 30 ans, est extraordinaire. Chacun se reconnaîtra avec ses dialogues et ses personnages tout droit sorti de notre vie à tous. Breillat lâche sa structure avec une éblouissante séquence sur l'autoroute du retour où la mère conduit à travers une multitude de camions. La fin est tragique, sublimant le propos du film pour voir le viol d'Anaïs que lui fait subir un homme qui vient d'égorger avec une hache sa mère et sa soeur. Un grand film !

Hugues Blondet

En savoir plus sur Catherine Breillat : Découvrez la biographie et la filmographie de la réalisatrice sur allociné.

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...