Architecture 1950

Elle a trouvé à Royan un terrain d'expérimentation idéal... La guerre ayant rasé absolument tout le centre ville, on donna carte blanche aux architectes des années 50 !

Rencontre au Havre avec Niemeyer

Article publié le 6 décembre 2012 par Bernard Mounier
Croquis coll. B. Mounier - photo Paris Normandie.fr

Niemeyer le volcanEn 1973, Bernard Mounier, directeur de la Maison de la Culture du Havre, rencontre Oscar Niemeyer.

La ville du Havre, après avoir écarté un projet de Guillaume Gillet, avait demandé à Oscar Niemeyer de concevoir la nouvelle Maison de la Culture. Cette dernière, dont j’assurai la direction, n’avait pas de lieu propre et utilisait un théâtre municipal. Je fus convié par le maire à prendre connaissance du dessin envoyé par l’architecte : une belle sculpture monumentale abritant un ingénieux système permettant au public de tourner autour d’une scène ronde comme celle d’un cirque. Avec précaution, je m’efforçais de démontrer aux élus que cette proposition ne correspondait pas à l’attente d’un établissement comme le nôtre. Je souhaitai avoir une conversation avec le grand homme. La rencontre eut lieu au Havre dans les jours qui suivirent. Je me suis trouvé en présence d’un homme affable, immédiatement chaleureux (« toi Bernard, moi Oscar ! ») dont les yeux pétillaient de curiosité à l’idée d’entendre « les propositions du client ! » avait-t-il dit dans un éclat de rire. Nous avons passé plus de deux heures en tête à tête. Je lui ai raconté ce qu’était notre action, la variété des activités, le travail en direction de l’enfance, des arts plastiques, du cinéma, du théâtre…
Au fur et à mesure de mon exposé, il ne cessait de crayonner sur un bloc de calques, en déchirant une page dés que j’abordais un sujet nouveau, tout en s’excusant : « je n’aime pas la gomme ! ». A la fin, une vingtaine de feuilles jonchaient le plancher. J’ai vu, réellement, sortir de sa main Le Volcan, tel qu’il se dresse aujourd’hui au Havre. Nous devions nous revoir. Oscar m’avait invité à Brasilia.

Le lendemain j’ai repensé aux calques et foncé à la mairie. Trop tard, le ménage était passé par là. Quelle merveilleuse exposition aurions-nous pu faire ! Ne m’est restée qu’une seule esquisse, dont je m’étais servi machinalement pour marquer une page de mon cahier de notes.

Après huit ans au Havre, en 1975, je fus nommé à la Maison de la Culture de La Rochelle (pour construire La Coursive !). La Maison qui allait devenir Le Volcan fut inaugurée en 1982. Oscar : le souvenir du regard pénétrant d’un homme malicieux, débordant de générosité créatrice.

 
esquisse Niemeyer havre

Bernard Mounier

Après avoir été Conseiller Technique et Pédagogique (théâtre, animation rurale) à la Jeunesse et aux Sports, Bernard Mounier a dirigé successivement, à partir de 1964, le Centre Culturel Français de Madagascar, les Maisons de la Culture du Havre et de La Rochelle, FR3 Limousin-Poitou-Charentes, les Programmes Nationaux de FR3, France 3 Sud. Il est aujourd'hui auteur, producteur et réalisateur indépendant. Il a été maire de Talmont-sur-Gironde.
La biographie de Bernard Mounier

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...