Architecture 1950

Elle a trouvé à Royan un terrain d'expérimentation idéal... La guerre ayant rasé absolument tout le centre ville, on donna carte blanche aux architectes des années 50 !

Dernière séance au Casino

Prétextant la vétusté du bâtiment, la municipalité engage la destruction du Casino Municipal de Claude Ferret en décembre 1985, erreur irréparable pour beaucoup, eu égard à l'importance architecturale d'un tel monument. Au fur et à mesure de la démolition, beaucoup de Royannais prennent la mesure de la perte.

La photographe Agnès Rodier a promené son objectif dans les décombres.

 

Et ensuite

A la place du Casino était prévue la construction d'une tour de 58 mètres de haut, dessinée par l'architecte Olivier-Clément Cacoub, comprenant un hôtel, des appartements et un centre de revitalisation. Ce projet devint un enjeu de la campagne municipale de 1989 qui opposait le maire sortant, Jean-Noël de Lipkowski , et son adjoint aux Finances, Philippe Most. Ce dernier proposait un projet concurrent, le « Forum de la Mer » avec aquarium, musée de l'huître et amphithéâtre.
Son élection signa l'abandon du projet Cacoub mais le Forum de la Mer ne vit pas plus le jour. Le lieu resta un terrain vague « de luxe » jusqu'à la création d'un espace paysager, les « Jardins de la Mer », et la construction de la base nautique, siège de la Société des Régates, inaugurée en 1996.

 
 

On en parle

Lors d'une Table ronde organisée le 16 février 2012 par le service Culture et Patrimoine de la ville de Royan autour du livre Les Ferret, un siècle d'architectures, Pierre Ferret, architecte, fils de Claude Ferret, architecte en chef de la reconstruction de Royan, confiait : "La première et la dernière fois que j'ai vu mon père pleurer, c'est le jour de la destruction du Casino de Royan". Il est revenu sur ce sujet dans les pages Facebook de c-royan.

Ce souvenir de destruction est difficile pour moi, bien sûr, mais cela n'a d'intérêt que parce que je suis loin d'être le seul. Cette démolition absurde est même criminelle, au sens du patrimoine culturel mondial. Elle relève au mieux d'une absence de culture invraisemblable de quelques élus, mais aussi, et surtout, sans doute de l'appât du gain de mauvais architectes et constructeurs. Je n'oublie pas que le projet Cacoub qui a précipité la démolition du Casino, aurait, s'il avait été réalisé, défiguré le Front de mer, en masquant l'Église. Ce projet a même été défendu par un architecte des monuments historiques! Pour conclure mon propos précédent, je redeviens optimiste grâce à des pages comme la vôtre et à la mobilisation de beaucoup de défenseurs de l'Architecture Moderne. Mais il en faudrait beaucoup d'autres. En plus, il y a des élus efficaces et motivés à coté de D.Quentin qui me parait lui aussi décidé à faire quelque chose. Il faut les aider.

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...