Histoire du rugby royannais

Article publié le 15 octobre 2012
Texte de Jean-Pierre Geoffroy
Photos coll. ROC Rugby

 

Le Royan Sporting Club

On retrouve la génèse du club de rugby dans un article intitulé L'histoire des Sports Royannais, Les origines du rugby, signé R.C. et paru dans le Cri de Royan du samedi 27 Décembre 1952 :
« C'est en effet le samedi 13 Janvier 1906 qu'un groupe de Royannais se rassembla pour jeter les bases du premier club désireux de pratiquer ce sport, reconnu officiellement par la France depuis 1892. Le Royan Sporting Club était né. Son bureau d'administration se composait de Mr Émile Bouchet, président. Le droit d'entrée fut fixé à 0 Frs 75 et la cotisation mensuelle à 0 Frs 25 .... Le premier match d'entraînement eut lieu le dimanche 4 Février 1906, sur la Grande Conche, entre deux équipes mixtes du club.....!e dimanche 18 Février à 8 heures du matin, toujours sur la Grande Conche, le R.S.C. rencontrait l'équipe réserve du 57° de ligne qu'il battit par 5 points à 3 ... ».
Le club était constitué de « mordus ... qui payaient leur équipement, leur déplacement, qui s'entraînaient ferme pour égaler un jour les prestigieuses figures qui illustraient, dans notre région, le rugby ... ».

rugby 1913
L'équipe du Royan Sporting Club en 1913. À ses débuts, le club s'est structuré avec les militaires de la caserne Champlain. Au centre, portant une petite fille sur les genoux, Louis Bouchet.

Le rugby se jouait sur la plage. On y montait des poteaux. On raconte, ce qui est logique, que l'activité rugbystique était irrégulière et dépendait des marées. Ce sont les sous-sols du Casino qui faisaient office de vestiaire.
En 1907, le Football Rugby a été une des distractions de la saison. Le journal Royan n° 27 du Mercredi 28 août 1907 annonce pour le Dimanche 1er septembre 1907 « à 14 h 30, sur le terrain de la Grande Conche. vers le Grand Hôtel, le Royan Sporting Club fera disputer un match de football Rugby entre le Sport Athlétique Bordelais, équipe première, l'un des meilleurs teams français .... Et une équipe Interclubs que compose actuellement le R.S.C.. Dans cet interclubs rentreront indépendamment de plusieurs Royannais, des membres des sociétés de Saintes, Rochefort, Bordeaux, Paris ... ». Le joumal Royan n° 30 du Samedi 31 Août 1907 donne le nom des joueurs des équipes qui vont s'affronter. Dans l'équipe Interclubs Royan Sporting Club, on relève les membres du club suivants: arrières: G. Bernard, Durel (capitaine) - avants: Hervé, Guintard, Combes, Deveaud et P. Billaud.

Le Journal de Royan du dimanche 1er décembre1907 indique cependant que « la plage n'étant pas admise par les règlements de l'U.S.F.S.A la prairie est obligatoire pour un match de championnat. .. la partie aura lieu à Médis, terrain Pâlin, à côté du temple ».

L'équipe du Stade Français en 1892
stade françaisLe 16 Août 1908 à 2 heures précises, toujours dans le cadre des animations estivales, un grand match « Paris - Bordeaux» fut organisé « sur la magnifique Grande Conche, à l'hippodrome de Vallières ». L'équipe de Paris était composée des meilleurs équipiers premiers des trois grands clubs parisiens : le Stade Français (champion de France), le Racing Club de France et le Sporting Club Universitaire de France. L'équipe de Bordeaux était composée à partir des équipiers premiers du Stade Bordelais (ex champion de France) du Bordeaux Étudiant Club et du Sport Athlétique Bordelais. Obligation fut faite de refuser des représentants de plusieurs clubs de la région. Pour le journal Royan du 17 août 1908 : «On se pressait littéralement aux tribunes où plus une place n'était libre. Public très élégant de sportswomen aux gazes flottant au vent, bleus, roses, public très convaincu de sportsmen ... ». Bref, Paris a battu Bordeaux 7 à 6.

Le Dimanche 27 Mars 1909, trois équipiers du Royan Sporting Club étaient sélectionnés pour jouer dans une rencontre opposant le comité Guyenne et Gascogne contre l'Atlantique pour la Coupe de la Commission: il s'agit de Goguet, Combes et Roumeguere.
En 1909 le R.S.C. comporte deux équipes. Les matchs sont toujours joués sur la plage et le R.S.C. est champion de l'Atlantique 2e série.

Les joueurs de football rugby participent hors saison à d'autres activités sportives. Le Réveil de Royan (n° 34 du 12 juin1910 ) indique que «Dimanche dernier ( 5 Juin 1910) se disputaient à Saintes, les championnats d'athlétisme ... Goguet a nettement triomphé dans le 110 m haies avec une avance de 8 mètres sur le second. Temps: 19 secondes ... C'est un véritable succès pour le Royan Sporting Club qui, cette année, peut s'inscrire dans le livre d'or des sociétés sportives, remportant à lui seul cinq championnats (Football Rugby 2° série Atlantique et quatre d'athlétisme) ... »
En 1910, le R.S.C. prend possession d'un terrain dénommé «Aux Petites Granges» qui est situé route de Rochefort.

La même fête du Football Rugby se reproduit le II Septembre 1910, sur la Grande Conche à 15 h 30, avec un match « sélection Atlantique -Côte d'Argent ». 70 demandes ont été faites de la part de joueurs en renom. Sont sélectionnés: Griffths (Nantes, joueur du Pays de Galles, international), Percy Bush (Nantes, ex-capitaine de l'équipe de Cardiff, champion du monde), Hourdebaight (Nantes, champion de France, international), Dachicourt (Cognac, champion de France)....ainsi que Goguet (Royan, champion de l'Atlantique). L'Atlantique a battu la Côte d'Argent par 3 à O. (Joumal de Royan du 13 septembre 1910) « .. Plus de 3.000 personnes se pressaient au terrain de la Grande Conche, installé «réglementairement », coquet avec ses tribunes égayées d'oriflammes tricolores et de sportswomen élégantes et gracieuses » ....
La manifestation fut reconduite le Dimanche 3 septembre 1911. Le match fut joué sur la Grande Conche à 16 h 30 au lieu de 16 h en raison d'une chaleur qui s'élevait à 49°. Le match opposait l'équipe de la Côte d'Argent à l'équipe des Deux Charentes. Le capitaine de l'équipe des Charentes était Dachicourt. Résultat: Côte d'Argent 13 - Les Charentes 3. Le chroniqueur (John Rugby) du journal Royan du Mercredi 6 Septembre 1911 écrit « ... les dames très nombreuses qui battaient de leurs petites mains des applaudissements aux athlètes, furent le plus gracieux attrait de cette réunion sportive et mondaine ».

hippodrome vallière
Les matchs de rugby du début du siècle se jouaient sur la plage de la Grande Conche, là où se déroulaient également les courses, devant le même public élégant..

 

 

L'Union Sportive Royannaise

Pendant la guerre de 14-18, on ne trouve aucune trace d'activité rugbystique, ce que l'on comprend aisément.
Le journal Royan du Dimanche 2 Novembre 1919 indique: « Deux vieux briscards du ballon et .... du front, Combes et Gaston Bernard, donnent aux jeunes le sportif exemple et l'on peut dire que la renaissance du Rugby à Royan est maintenant accomplie .... D'ores et déjà, l'équipe de l'U.S.R., sans être définitivement constituée et en dehors des militaires rugbymen en gamison à Royan qui viendront s'y adjoindre, se félicite d'avoir comme capitaine le trois quart centre droit Combes - un «as» - et comme demi d'ouverture Gaston Bernard dont le jeu fut jadis si applaudi. Comme avants, citons: Grosbois, Poupin, Geoffroy, Tougne. Comme demi de mêlée Loiseau. Comme trois quart aile droit Paul Castanet, trois quart gauche Goulevent et enfin comme arrière Marcel Bernard.

À partir de cette année, les matchs se jouent au Stade de l'Oasis. D'après André BERLAND, le stade de l'Oasis, « C'était le Garden des années 1950 (c'est-à-dire un endroit chic) avec terrain de rugby, de nombreux courts de tennis ainsi qu'un fronton ».
Le terrain du Stade de l'Oasis appartenait à un riche mécène: Henry Boulan.

Le journal de 1919 signale l'arrivée de 180 stagiaires au C.R.I.P. (Centre Régional d'Instruction Physique). Au cours de l'année 1920, l'U.S.R. est donc renforcée par des militaires du Centre d'Instruction Physique de l'armée : le C.R.I.P. Ces militaires qui occupaient la Caserne Champlain dépendaient d'une compagnie du 57° R.I.
On trouve, en effet, la présence de militaires au sein de l' V.SA (Gaston Bernard, (adjudant) Domecq, Saludas, Turiaf, Docos, Mendiboure, Bergesse, Senjean, Peronni, Trut, Colies ....)
Le Réveil de Royan n° 529 du Dimanche 9 Mai 1920 indique : « Nous apprenons qu'une importante manifestation sportive aura lieu au Stade de l'Oasis, le dimanche 16 Mai et comprendra notamment un grand match de rugby qui sera un vrai régal pour les sportsmen de la région. L'équipe 1ère des Officiers Stagiaires du Centre d'Instruction Physique rencontrera l'équipe 1ère de l'Union Sportive Royannaise.
En 1921, l'U.S.R. est finaliste du Championnat des Charentes.
Lors de la saison 1927 -1928, le Journal Royan du dimanche 30 octobre 1927 se félicite : « ... aujourd'hui dimanche, l'U.S.R a une journée particulièrement complète, quarante-cinq joueurs porteront sur trois terrains différents le maillot vert de l'U.S.R.. C'est un succès indiscutable de vitalité .... »

USR 1927-28
L'équipe 1ère de l'U.S.R saison 1927-1928

 

Le Sport Athlétique Royannais

C'est en 1925 que se créé le S.A.R. (Sport Athlétique Royannais) avec section Rugby et section athlétisme. Son terrain est le Stade Champlain. Son Président est le Docteur Baudet.
Le Réveil des Charentes du dimanche 4 novembre 1928 indique que le S.A.R. en 1925 « a été constitué avec des éléments dissidents de l'U.S.R. auxquels sont venus se joindre de nouvelles unités ... La création du S.A.R. a pu être discutée, il n'en est pas moins vrai qu'il a beaucoup travaillé et cela d'une façon désintéressée à la diffusion du sport et du rugby en particulier ... »
C'est lors de la saison 1926 -1927 que le S.A.R. est engagé dans le Championnat de 3° série. Par la suite, il enlèvera la première place contre le S.A. Jamacais et fera son accession en 2° série en triomphant de Barbezieux.
Louis Bernard prétendait que le S.A.R., club plus « pauvre » avait une structure à base de protestants, alors que l' U.S.R., club plus « riche » était moins « religieux ».
Incontestablement, les photographies du S.A.R. montrent des représentants de familles protestantes: les Beucler, Montus, Bonnin, Hugueny ...

SAR 1926
L'équipe 1ère du S.A.R. en 1926

En 1929, le S.A.R. est champion de la poule A et l'U.S.R. est champion de la poule B et champion régional 2e série. Une nouvelle rencontre, (finale du championnat de 2° série) entre l' U.S.R. et le SAR. eut lieu le 26 Janvier 1930 et fut remportée par l' U.S.R. par 11 points à 6. Les commentaires doivent encore raisonner dans certaines chaumières.

 

Le Racing Club Royannais

Le journal Royan du 9 Février 1930 nous apprend : « Une nouvelle société de Rugby est en formation à Royan. Les jeunes gens désirant pratiquer ce sport devront s'adresser à MM. Vales et Morisset, boulevard du Marché et à M. Thibaudeau à Bernon. Réunion pour la constitution régulière de la sodalité le jeudi 13 Février.
Dans le numéro du Journal de Royan du 16 Février 1930 nous apprenons que « la nouvelle société sportive dont il a été question ..... vient de se constituer sous le nom de R.C.R. (Racing Club Royannais) et que son stade où seront installés plusieurs tennis auprès d'un parterre fleuri, sera situé à gauche de la route de Cozes, en face du château de la Triloterie dont il prendra le nom.
Il y aura, en cette année 1930, à Royan, trois Clubs de Rugby: l'U.S.R., le SAR. et le R.C.R..

 

En route vers le Royan Océan Club.

L'activité rugbystique se développe puisqu'il se crée une équipe de rugby des Étudiants Royannais. Ils disputent, le 11 Mai 1930, un match qui se joue contre le Sporting Club Cozillon, sur le terrain de Touron à Cozes. L'équipe royannaise était ainsi constituée:
1ère ligne: Demelle et Baudouin (U.S.R.), Couchot (neutre)
2° ligne: Yvan Bernard et Maillette (U.S.R)
3° ligne: Favre et Yvon Bernard (U.S.R) et Morisset fils (R.C.R.)
Demis: Gaborit (U.S.R) et Aubin, capitaine (S.A.R.) -
Trois quarts: Jandeau, Laboisne, Belineau et Beguin (U.S.R), Hinard (neutre).

En 1932, I'U.S.R. et le S.A.R. fusionnent pour constituer l' U.A.R. (Union Athlétique Royannais). Président: Dr Gantier.

USR 1932-1933
L'équipe issue de la fusion de l'U.S.R. et du S.A.R.

En 1937, c'est le rugby à 13 qui règne à Royan. En 1940 l'U.A.R devient la J.S.R. (Jeunesse sportive Royannaise). Royan est bombardée le 5 Janvier 1945. Dès juillet 1945 naît le R.O.C. (Royan Océan Club).

Un article dans l'Avenir de Royan du 15 Mai 1946 signé J. de la Fac, rapporte la naissance du R.O.C. sous le titre Le Royan Océan Club à l'avant garde ».

« Juillet 1945, quelques jours après la Libération, les premiers sportifs rencontrés à Royan se réunissaient déjà à la Mairie pour remettre sur pieds les équipes d'Athlétisme, Rugby et Football Association. Plus d'équipement, plus de stade .... Plus aucun moyen ... il fallait se grouper, se défendre en coude à coude. Après que chacun se fût casé dans les ruines, une première réunion eut lieu dans une grande salle à la lueur d'une bougie. Tout le flambeau! Les premières bases de l'union de tous les sportifs royannais furent posées et discutées. Un mois après, réunion générale... l'union était scellée dans l'enthousiasme ... le R.O.C. était né.... Vive le R.O.C.  Mais ce nouveau né, hélas! N'avait pas de dot, ni rien pour s 'habiller. Tout le monde se mit au travail et bientôt, le trésorier pût compter un petit trésor. Parrainages, bal..... Succès partout. Toujours tout nu, le R. O. C. joua ses premiers matchs sans maillot ..... Juste l'indispensable, à Royan, passe encore .... Mais il fallut emprunter les tenues les plus extraordinaires pour se présenter ailleurs. Qu'importe la couleur, le R.O.C. forçait partout le succès ... .. Et l'admiration. Rugby, Association .... Scores élogieux, partout nos athlètes entraient chaque fois dans l'arène avec cette volonté de vivre et de jouer de ceux qui ont failli mourir bêtement. Le pavillon de Royan Océan Club continuera à monter toute la saison au mât de la victoire. L'arène royannaise, reconstruite rapidement, retrouvera les échos bruyants de la foule de qui, comme nos athlètes étaient revenus dans leurs ruines. Recettes jamais égalées à Royan. Victoires sur Rochefort, Angoulême, Bordeaux. Enfin, pour la première fois dans les annales sportives de notre ville, le R. O. C. jouait la finale du Championnat du Poitou, à Cognac, devant la grande foule. La saison se termine avec 60 athlètes parfaitement équipés, un stade mieux aménagé, une maison des sports sans luxe mais accueillante et propre. Que de chemin parcouru en 6 mois. Au souffie du succès, toutes les sections prirent leur élan: le cyclisme a déjà réalisé une magnifique manifestation qui remporta à Saint-Palais, un succès mérité. La section de lutte rééquipée, elle aussi, compte plus d'athlètes licenciés que tous les clubs du Poitou, elle a remporté les plus grands succès et reçu les félicitations de son Comité, pour son exemple. Pelote basque, tennis, athlétisme; natalion ... tout avance dans une harmonie réconfortante, malgré le triste spectacle de l'incertitude et des dissensions. Le R.O.C. a relevé le drapeau de la vie dans notre cité, à ce titre, il a notre reconnaissance. Honneur à tous ceux qui ont repris le flambeau. »

L'Avenir de Royan du 1er Juillet 1946 publie : «Amis Royannais, vous connaissez le R. O. C.! Ce seul nom est un symbole et un idéal. Le R.O.C. c'est un sport, tous les sports! Et non pas le sport des gradins mais le sport actif. »

ROC 1945-1946
La première équipe du ROC, saison 1945-1946

Roc Rochefort 45-46
Un derby Royan Rochefort pendant la saison 1945-1946

L'aventure du R.O.C. se terminera en 2004, 59 ans plus tard pour s'associer avec le club voisin de Saujon et devenir le R.S.R. (Royan Saujon Rugby).

 

Recherche

la boutique de royan

La boutique de royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...