Lartigue Jacques-Henri

Jacques-Henri Lartigue

Courbevoie 13.061894  - 12.09.1986
Album de famille, univers quasi-autobiographique, regard d'enfant, univers des loisirs bourgeois, Jacques-Henri Lartigue aimait à surprendre au travers d'une photo et donnait un regard différent de choses communes en jouant sur les angles de prises de vue, l'instantané, le noir et blanc.
Peintre de métier, élève de Marcel Baschet à l'Académie Julian, il a apporté à la photo une esthétique théorique (au sens canonique du terme) qu'on retrouve dans ses instantanés, ou les règles de composition sont toujours présentes. Il fait partie de la vague parisienne du milieu du vingtième siècle aux côtés de Picasso, Jean Cocteau, et Sacha Guitry.
On trouve dans son oeuvre des peintures, des photos de presse, des instantanés, des photos de mode. Il fut par ailleurs celui qui réalisa la photographie officielle en 1978 de Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République française de 1974 à 1981. À la fin de sa vie, il cède toutes ses photos à l'État, et plus de trois-cents de ses toiles à son amis le maire de L'Isle-Adam puis à sa femme. Ce don est à l'origine de la création dans cette ville du Val-d'Oise du centre d'exposition Jacques-Henri Lartigue.

Je ne suis pas photographe écrivain peintre,
je suis empailleur des choses que la vie m'offre en passant.

Bibi

Bibi à Royan en juillet 1924

Gaston Ravel, en 1926, tourne le film « Le Roman d'un jeune homme pauvre », à Royan, et Sacha Guitry vient en vacances avec Yvonne Printemps dans la villa La Rose Rouge, boulevard Frédéric Garnier. Ils reviennent plusieurs fois à Royan où ils rencontrent leur ami, le photographe Jacques-Henri Lartigue ; ils résident toujours sur le boulevard Frédéric Garnier, mais à la villa Aigue Marine. Jacques-Henri Lartigue, au cours de deux saisons passées à Royan, photographie son amie Bibi, lors d'instants de vie heureuse et paisible dans la station balnéaire où se mêlent alors la danse, les jeux, les bains de mer et le soleil. Photographiée par Jacques-Henri Lartigue. La pose la plus expressive qui soit pour cette véritable civilisation de la tente de plage du Royan d'avant. Extrait de "La noyée de Royan" par F.-J. Labruyère aux éditions Arléa.

Depuis 2003, la Fondation Lartigue, créée en 2000, sous l'égide de la Fondation de France développe une base spécifique et personnalisée au fonds Lartigue, rassemblant le fonds iconographique de l'Association des Amis de Jacques Henri Lartigue et le fonds d'archives de la Fondation Lartigue. Adaptée du modèle conçu par la Fondation Hartung-Bergman depuis 1994, la base Lartigue constitue un outil de recherche innovant, dont le mode de gestion facilite la conception de nouveaux points de vue dans le domaine scientifique. En effet, le système, regroupant une grande quantité de données, croise la collection iconographique (les albums (14500 pages), les photographies unitaires, 450 dessins, 1100 peintures) avec le fonds d'archives (le journal (numérisé et indexé) de 1911 à 1986, les carnets (numérisés et indexés) de 1910 à 1919, la correspondance (Avedon, Cartier-Bresson...), les notes de l'artiste. En fournissant un accès aux images à partir de données relatives aux archives (dates, lieux, personnalités), la base participe à l'inscription de l'oeuvre de Lartigue dans son contexte historique, économique et social.

Une thèse est actuellement en cours sur l'oeuvre de Lartigue à Paris I. Ce travail scientifique synthétise les nombreuses problématiques qui se dégagent de cette nouvelle base informatique Lartigue et aborde son oeuvre sous un nouvel angle (l'élégance, les albums de famille, le reportage privé).


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de Royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...