Besançon Samuel

Samuel Besançon

Saint-Jean d'Angely 15/11/1899 - Paris 17/03/1969

Son père, instituteur au Pays de Montbéliard, devint évangéliste en Charente. Son frère aîné, mutilé de la guerre 14-18, fut pasteur à Saint-Georges-de-Didonne. Samuel allait passer son baccalauréat lorsqu'il fut mobilisé en février 1918. Après la guerre, il poursuit des étude de Théologie à Genève où il rencontre son épouse, Marguerite Loustalot. En 1927, il est nommé pasteur à Saint-Amans-Valtoret près de Mazamet. C'est là que naissent les trois premiers enfants du couple. La famille s'installe à Royan au début de l'année 1939 et le dernier enfant nait en 1942. Le pasteur est démobilisé après la drôle de guerre et reste à Royan, alors que sa famille est évacuée à Châteauneuf. Il fait partie des chefs de la Résistance royannaise. Comme nombre de ses compatriotes, il subit le bombardement de 1945 puis fait tout pour secourir la ville et très vite pense qu'une bonne façon de le faire est d'élever une sorte de mémorial du souvenir aux victimes. Il établit la liste des morts, ce qu'il considérait comme l'essentiel de sa mission, puis raconte ses souvenirs encore brûlants, y livrant ses convictions d'homme d'idéal tout en y appliquant un esprit volontiers ironique. Ces mémoires, exceptionnelles de vérité, mêlant l'humour du quotidien à l'absurdité du drame, sont le plus beau texte jamais écrit sur Royan. Pendant la Reconstruction, ce pasteur atypique suscite des réserves et une campagne de calomnies le pousse à démissionner. Il est nommé aumônier principal de la 1re région militaire à Paris. Le couple revient en vacances à Royan et c'est dans le cimetière protestant de cette ville que Samuel Besançon est inhumé.

En savoir plus : Croix sur Royan


Retour

Recherche

la boutique de royan

La boutique de Royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...