Caillé Claude

Caillé Claude

Le zoo de La Palmyre a été créé en 1966 par Claude Caillé, un homme passionné et tenace dont les atouts les plus moteurs furent son goût pour l'aventure, son talent de pionnier et sa volonté de fer. Né à Rochefort sur Mer en 1931 dans un milieu modeste de vendeurs de journaux, il commence à travailler à 14 ans avec son père.

Né le 8 mars 1931 à Rochefort sur Mer, Claude a une vingtaine d'années lorsqu'il découvre, grâce à sa femme Irène, le monde des animaux. Dès lors, il n'a plus qu'un rêve : ouvrir son zoo.
Il se plonge dans les livres, étudie la zoologie et débute en 1957 avec un petit zoo ambulant qu'il présente avec sa femme dans les écoles. Ils sillonnent la France avec leurs deux petits garçons Patrick et Bruno.

Dans les années 60, Claude part à plusieurs reprises en Afrique. Aidé par les Kikuyus, il capture zèbres, antilopes et girafes sous le contrôle du gouvernement kenyan auquel sont versées des taxes de capture.. Il s'associe un temps avec Carr Hartley, qui capture et vend des animaux aux zoos du monde entier.

De retour en France avec un cheptel d'animaux exotiques, il restait à choisir un endroit pour y installer le jardin zoologique. Claude pense à La Palmyre. Au coeur d'une forêt de pins maritimes, tout proche des plages de sable fin qui bordent l'Océan Atlantique, le site est magnifique.
En juin 1966, le zoo ouvre ses portes avec 60 animaux sur 3 hectares. A la fin du mois d'août, le parc enregistre déjà 129 500 visiteurs. C'est un succès !

Dans l'aventure du zoo, travail et vie de famille sont étroitement mêlés. Claude et Irène adoptent un mode de vie entièrement dévoué aux animaux. Leurs journées commencent tôt et se terminent tard. Les bébés chimpanzés, panthères, lions, dont les mères ne s'occupent pas, sont élevés au biberon par Irène dans la maison familiale. Patrick et Bruno dorment avec les petits guépards, prennent leur bain avec les loutres et commencent très tôt à aider leurs parents dans le parc.

D'années en années, le zoo s'agrandit, embellit et présente de plus en plus d'animaux, 1600 aujourd'hui. Il est devenu au fil du temps le parc zoologique privé le plus visité de France avec près de 800 000 visiteurs chaque année, l'un des plus renommés d'Europe et un élément phare du patrimoine sentimental de la région. A près de quarante ans d'existence, toujours en constante évolution, le parc de La Palmyre, qui emploie une cinquantaine de personnes à l'année et quarante cinq saisonniers, est resté une entreprise familiale.

Claude Caillé avait pris sa retraite en 2005, laissant la direction du parc à son fils, laissant sa place à son fils Patrick. Il est décédé le 17 mars 2011.

 

  • De 1948 à 1957 : vendeur de journaux.
  • De 1957 à 1966 : présentation d'un zoo ambulant dans les écoles.
  • 1966 : Création du parc zoologique au coeur de la forêt de pins de La Palmyre. Sur une surface de trois hectares, le zoo présente 60 animaux et reçoit 129500 visiteurs dès la première année.
  • 1971 : séjour de 14 mois avec les Pygmées dans le sud du Cameroun.
  • De 1972 à 1975 : Séjour avec les Massaï au Kenya.
  • 1984 : auteur du livre "Mon zoo, ma vie" (autobiographie).
  • 1985 : membre du comité consultatif du Certificat de Capacité au Ministère de l'Environnement.
  • De 1985 à 1992 : Président de l'ANPZ (Association Nationale des Parcs Zoologiques privés de France)
  • De 1989 à 1998 : Maire de la commune Les Mathes -La Palmyre.
  • De 1992 à 1998 : Président honoraire de l'ANPZ.
  • 1994 : Consultant financier à La Banque de France.
  • 1994 : Le Zoo de La Palmyre participe au programme de réintroduction du tamarin lion doré dans la nature.
  • 1996 : Célébration du 30ème anniversaire du zoo. Le parc s'étend désormais sur 14 hectares et présente 1600 animaux. L'équipe comprend 49 employés à l'année et 85 durant la haute saison. Le nombre de visiteurs s'élève à 750 000.
  • 1997 : Membre du Conseil économique et social de la région Poitou-Charentes.
  • 1999 : Le Zoo de La Palmyre, en collaboration avec 5 autres zoos français et étrangers, participe au programme de réintroduction de l'oryx algazelle en Tunisie.

Décorations

  • 1953 : Médaille d'or « Carnegie Française » après avoir sauvé la vie de 3 enfants.
  • 1988 : Chevalier de l'Ordre National du Mérite.
  • 1989 : Médaille d'or « Arts, Sciences et Lettres ».
  • 1994 : Médaille d'honneur de Poitou-Charentes.
  • 1999 : Chevalier de la Légion d'Honneur.

Retour

la boutique de royan

La boutique de Royan

OFFREZ-VOUS ROYAN !
Livres, images, affiches, posters, souvenirs...